Accueillir en nous l'amour miséricordieux de Dieu

En cette Année sainte, le Pape nous invite... (Archives, Agence France-Presse)

Agrandir

En cette Année sainte, le Pape nous invite à faire deux choses: faire une confession personnelle bien préparée et accomplir des oeuvres de miséricorde, des oeuvres de miséricorde corporelles pour aider les personnes dans le besoin et des oeuvres de miséricorde spirituelles afin de raviver l'âme et l'esprit.

Archives, Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Lorsque Dieu, notre Sauveur, a manifesté sa bonté et son amour pour les hommes, il nous a sauvés, non pas à cause de la justice de nos propres actes, mais par sa miséricorde (Tite 3, 4-5).

Ces paroles tirées de la Messe de l'aurore expriment une importante réalité: la miséricorde est l'acte suprême par lequel Dieu a pris naissance parmi nous. Voilà ce sur quoi nous sommes appelés à fixer notre regard en ce Jubilé extraordinaire de la Miséricorde.

En cette Année sainte, le Pape nous invite à faire deux choses: faire une confession personnelle bien préparée et accomplir des oeuvres de miséricorde, des oeuvres de miséricorde corporelles pour aider les personnes dans le besoin et des oeuvres de miséricorde spirituelles afin de raviver l'âme et l'esprit.

Dans le sacrement de Réconciliation, nous faisons l'expérience de l'amour miséricordieux de Dieu. Cette rencontre apporte guérison, paix et joie. En faisant nous-mêmes l'expérience de la tendresse du pardon de Dieu, nous voudrons partager ce cadeau avec les autres.

Franchir la Porte

Le pape François accorde à chaque diocèse le privilège d'ouvrir une Porte de la Miséricorde. La nôtre est située à la cathédrale Notre-Dame.

Traditionnellement, ces Portes saintes sont signes du désir profond de conversion et de volonté de solliciter la miséricorde de Dieu.

J'encourage tous les diocésains, diocésaines à venir franchir cette porte spéciale, en pèlerinage, durant cette Année de la Miséricorde, en méditant sur le pardon que Dieu nous offre à chacun, chacune d'entre nous, mais aussi en pensant à ce que nous pouvons faire pour semer le bien autour de nous

Demandons à Dieu de nous aider à accueillir sa miséricorde. Il nous aidera à reconnaître où nous avons besoin de pardon, de réconfort et d'espoir. Soyons honnêtes et faisons confiance à Jésus. Il est le Visage de la Miséricorde.

Soyons ensuite, nous-mêmes, miséricordieux envers les autres.

Demandons à Dieu de nous libérer de la colère, de la rancoeur, de la dureté de coeur. Demandons à Dieu de nous donner un coeur bon, qui sait pardonner. Qui est mon prochain? Que je sois bon pour lui, pour elle. Qui m'a fait du tort? Que je sache lui pardonner.

En contemplant Jésus dans la crèche ce Noël, pensons à ce que le pape François nous a dit: Jésus est le Visage de la Miséricorde du Père. Puisse Marie, la Mère de la Miséricorde, nous aider à nous rapprocher de son Fils et de l'amour miséricordieux qu'il cherche sans cesse à nous accorder.

L'auteur, Mgr Terrence Prendergast, est archevêque d'Ottawa.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer