Rovinescu à l'Ud'O, un processus rigoureux

Calin Rovinescu... (Archives, La Presse Canadienne)

Agrandir

Calin Rovinescu

Archives, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(En réponse à l'éditorial «Le Paradoxe» (LeDroit, 19 novembre).
La nomination de M. Calin Rovinescu comme 14e chancelier de l'Université d'Ottawa est le fruit d'un processus rigoureux, ainsi que d'une recommandation unanime de notre comité de sélection. Cette nomination a d'ailleurs été entérinée par le Sénat ainsi que le Bureau des gouverneurs. Nous sommes fiers qu'il ait accepté notre proposition.

En acceptant de devenir notre chancelier, M. Rovinescu s'est engagé à appuyer sans réserve l'Université d'Ottawa, ses objectifs d'avenir ainsi que sa mission envers le bilinguisme et la francophonie.

Possédant une vaste expérience internationale en droit, finances et en affaires, il a démontré une volonté et un dévouement exemplaires à la cause des enfants, en particulier lors d'efforts humanitaires pendant des crises mondiales. Son parcours professionnel est remarquable. Il a su faire preuve de leadership dans une industrie hautement concurrentielle.

M. Rovinescu sera un excellent ambassadeur bilingue de l'Université d'Ottawa. Fervent défenseur de l'éducation postsecondaire, il sera sans contredit une inspiration pour nos étudiants. Nous sommes convaincus que toutes et tous gagneront à connaître davantage notre nouveau chancelier, ses réalisations, ainsi que l'importante contribution qu'il saura apporter au rayonnement de l'Université d'Ottawa et de toute notre communauté tant en Ontario, qu'au Canada et ailleurs dans le monde.

L'auteur, Robert Giroux, est président du Bureau des gouverneurs à l'Université d'Ottawa.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer