Un appel à se surpasser

Le nouveau premier ministre du Canada a un message rassembleur, positif,... (La Presse Canadienne)

Agrandir

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le nouveau premier ministre du Canada a un message rassembleur, positif, engageant à proposer; il veut mettre en place un meilleur gouvernement afin de faire du Canada un meilleur pays et dans ce but, il fait appel à notre désir de nous dépasser. Si une contrée peut y arriver, nous dit Justin Trudeau, c'est la nôtre. Il y a dans son message quelque chose d'inspirant qui nous appelle à nous surpasser.

Ce message trouve un écho dans l'engagement des citoyens et citoyennes, nombreux à voter: à 68,5%, le taux de participation de cette élection est le plus élevé depuis 1993. Cet engagement, cet intérêt envers les enjeux, nous l'avons senti aussi chez les francophones de nos communautés. Pendant la campagne électorale, autour de mots-clics comme #nouscomptons, #népourvoter et #notreculture, les francophones ont réussi à créer un espace pour s'exprimer, affirmer leur présence, manifester leur vitalité, et à la FCFA nous en sommes très fiers.

Les résultats montrent que les Canadiens et les Canadiennes voulaient du changement. Partout au pays, des individus et des groupes travaillent très fort, avec passion, pour faire vivre le français chez eux. Les défis auxquels ils font face sont cependant nombreux et criants. La FCFA en a beaucoup parlé durant la campagne: médias communautaires, immigration francophone, respect de la Loi sur les langues officielles, mise en oeuvre de la Feuille de route pour les langues officielles: dans tous ces dossiers, il y a des problèmes avec l'approche actuelle en matière d'appui à la francophonie et à la dualité linguistique.

Le gouvernement de M. Trudeau ne pourra parvenir à construire un meilleur pays si nos communautés ne bénéficient pas de meilleures conditions pour favoriser leur épanouissement. Un sérieux coup de barre est nécessaire, et le Parti libéral a d'ailleurs pris plusieurs engagements à cet égard. La prochaine étape, pour la FCFA, sera de travailler avec le nouveau gouvernement pour établir plus clairement de quelle manière ces engagements se concrétiseront. Parce que, M. Trudeau, nous comptons, nous aussi, nous surpasser.

L'auteure, Sylviane Lanthier, est présidente de la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer