Place des peuples: des commentaires constructifs

Le président de Brigil, Gilles Desjardins, lors de... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Le président de Brigil, Gilles Desjardins, lors de la présentation de son projet

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Gilles Desjardins

L'auteur est propriétaire de Brigil Construction.

M. René Coignaud, je tiens à vous remercier personnellement de partager ces commentaires constructifs et nécessaires au développement de toute collectivité («Brigil, tours, rue Morin et Gîte Ami»). De plus, je comprends vos préoccupations concernant les tours à bureaux des années 1970 ainsi que l'occupation du centre-ville par des gens plus fortunés.

En ce sens, je peux vous assurer que l'offre de mixité (résidentiel, commercial et touristique) de Place des peuples aura le double avantage de générer de l'activité économique en dehors des heures de bureau, ainsi que de créer de la richesse via des taxes foncières dont une partie pourrait servir à la Ville de Gatineau pour soutenir de nombreuses causes sociales, ainsi que le développement du centre-ville.

Dans le cas du projet de la rue Morin, nul doute que votre proposition vaut la peine que je m'y attarde. Toutefois, je dois apporter un élément d'information. Brigil a actuellement 16 communautés (projets d'envergure) en attente d'approbation auprès de la Ville. Je ne veux surtout pas jouer à la victime. Mais, lorsque les processus administratifs sont lourds, cela n'est pas très motivant pour les entreprises de répondre à des appels d'offres comme le projet de la rue Morin. Comme le dit l'expression: il faut être deux pour danser le tango!

Donc, pour faire suite à votre proposition, je suis ouvert à m'asseoir avec la Ville et entendre leur proposition. Je suis aussi sensible à soutenir le Gîte Ami, qui est une cause sociale qui mérite tout mon respect.

Pour terminer, je tiens à dire que mon plus grand souhait est de contribuer à l'essor de notre Ville en lui permettant d'atteindre son plein potentiel. À l'image de mes actions, depuis 30 ans - le Centre de pédiatrie sociale de Hull, par exemple - ma ville pourra toujours compter sur mon soutien et ma contribution, lorsqu'il est question de laisser un héritage en hauteur et en profondeur visant à améliorer la qualité de vie des gens de ma collectivité.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer