Le cynisme de M. Blais

Le ministre de l'Éducation du Québec, François Blais... (Photo Jacques Boissinot, La Presse Canadienne)

Agrandir

Le ministre de l'Éducation du Québec, François Blais

Photo Jacques Boissinot, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles-Antoine Bachand

Doctorant en sciences de l'éducation

J'adore le cynisme. Pourtant, je ne pensais jamais me faire damer le pion par un ministre. C'est bien une magistrale leçon de cynisme que sert le ministre François Blais lorsqu'il prévient les enseignants qu'il y a toujours bien des limites à ne pas franchir et qu'il ne faut surtout pas perturber l'enseignement (LeDroit, 28 août). Je suis soufflé! Son gouvernement est responsable d'une attaque frontale sans précédent contre l'école publique. Pourtant, les moyens de pression pourraient être jugés inacceptables s'ils viennent perturber l'enseignement? Quel maître! Bravo l'artiste! Ce ministre est-il en train de nous dire que les compressions de son gouvernement n'ont pas d'impact sur l'enseignement? A-t-il l'audace de prétendre que les moyens de pression des enseignants auront plus d'impact sur l'enseignement que les compressions qu'il défend?

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer