Un projet d'insertion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Natalie Lanthier

Il existe des exemples heureux de développement et d'insertion de constructions contemporaines au sein de quartiers patrimoniaux (le quartier Saint-Roch à Québec, entre autres) mais celui des tours de Brigil n'en est malheureusement pas un. La qualité d'un projet de développement et d'insertion doit se mesurer dans son ensemble et en rapport avec le patrimoine bâti au sein duquel il s'insère. Il faut considérer l'harmonie et les proportions du quartier. Dans ce cas-ci, l'effet est saisissant: un bouclier de tours séparerait la rue Laurier et la rivière du reste de l'Île-de-Hull, comme si on voulait cacher quelque chose... (peut-être le «ramassis de misère» auquel fait référence le site web de Brigil). La Ville de Gatineau s'est donné un Plan particulier d'urbanisme pour gérer le développement de son centre-ville. Je souhaite que le service d'urbanisme et les élus restent cohérents et en respectent la vision.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer