Le vote stratégique

En 2011, ce n'est certainement pas le Québec qui a contribué à faire élire le... (Photo Sean Kilpatrick, archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Photo Sean Kilpatrick, archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Gaston Carmichael

En 2011, ce n'est certainement pas le Québec qui a contribué à faire élire le Parti conservateur. C'est en Ontario que tout s'est joué. Ceci pourrait se répéter en 2015 par la division du vote progressiste, et permettent ainsi au PCC de se sauver avec la victoire. Ce n'est donc pas aux Québécois qu'il faut demander de voter stratégique afin de sortir Harper. Dans toutes les provinces, sauf les Maritimes, le PLC est bon troisième, et même quatrième au Québec.

Si on veut battre Stephen Harper le 19 octobre, ce sont les libéraux qui devront mettre en sourdine leurs convictions, et appuyer le seul parti qui est en position de déloger le PC. Au Québec, le Bloc fera le travail. Au ROC maintenant de faire ce qu'il faut pour mettre Harper à la retraite.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer