Curie et les rues nazies

Je suis heureux du changement de nom des rues nazies à Gatineau. Dommage qu'on... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Normand Rousseau

Je suis heureux du changement de nom des rues nazies à Gatineau. Dommage qu'on n'ait pas eu le même courage de changer le nom d'Amherst, responsable de la mort de milliers d'Amérindiens. Quant au choix de Marie Curie, il est bon de rappeler que ce n'est pas elle qui a découvert la radioactivité, mais Becquerel. De plus, la radioactivité a servi à combattre le cancer pour des milliers de personnes. Les responsables de la bombe atomique sont les scientifiques et les politiciens qui l'ont rendue possible et s'en sont servi pour causer des milliers de morts, mais aussi pour mettre fin à la guerre. Accuser Marie Curie d'être la mère de la bombe atomique, c'est comme si on tenait l'inventeur du couteau responsable de tous les meurtres commis avec cette arme blanche. Quant à Alexis Carrel, il peut avoir fait beaucoup de bonnes choses pour la médecine, mais s'il avait commis un meurtre, il serait un meurtrier. Or son appui au nazisme est pire qu'un meurtre, c'est une complicité avec une idéologie responsable de millions de morts et du génocide des Juifs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer