Le retour à l'équilibre budgétaire

Le gouvernement de l'Ontario ne devrait pas supporter la candidature de Toronto... (Photo Jae Hong, archives AP)

Agrandir

Photo Jae Hong, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-Pierre Aubry

L'auteur est économiste et Fellow associé au CIRANO

Le gouvernement de l'Ontario ne devrait pas supporter la candidature de Toronto ou d'une autre ville de l'Ontario pour les Jeux olympiques de 2024, tant que ce gouvernement n'aura pas retrouvé l'équilibre budgétaire. N'oublions pas que le déficit prévu pour 2015-2016 est de 8,5 milliards de dollars, que la dette nette de la province est de 300 milliards de dollars et que celle-ci a subi deux décotes depuis 2009, dont une récemment. N'oublions pas que le choc du vieillissement de la population va réduire le taux de croissance de l'économie ontarienne et faire gonfler les dépenses publiques en santé. Ce n'est pas le bon temps de s'aventurer dans des activités risquées non-nécessaires. C'est le temps pour une gestion plus prudente, pour un retour à l'équilibre budgétaire et même pour planifier des surplus budgétaires de façon à réduire la taille de la dette de la province.

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer