Affichage problématique

En me promenant récemment sur la rue Saint-Joseph, dans le secteur Orléans,... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Luc Léger

L'auteur est coordonnateur des États généraux de la francophonie d'Ottawa

En me promenant récemment sur la rue Saint-Joseph, dans le secteur Orléans, j'ai été troublé de constater jusqu'à quel point l'affichage commercial en français se fait rare. Pourtant, cette rue était (et demeure toujours) au coeur de la vie des francophones du secteur. Toutefois, les commerçants ne semblent pas conscients de la valeur historique et symbolique de la rue sur laquelle ils ont choisi de s'établir. Malheureusement, même la zone d'amélioration commerciale (ZAC) juge que le français n'est pas important pour les affaires. Les affiches unilingues «Shop St-Joseph.ca», posées d'est en ouest, renvoient à un site Internet anglophone avec une version francophone boiteuse. Difficile de faire changer les attitudes des commerçants quand la ZAC qui les représente ne voit pas l'utilité d'afficher et d'offrir de l'information en français.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer