Quel schisme générationnel?

Nous sommes tarabustés par les déclarations d'Ian Lee au sujet du schisme... (PHOTO SIMON SÉGUIN-BERTRAND, ARCHIVES LE DROIT)

Agrandir

PHOTO SIMON SÉGUIN-BERTRAND, ARCHIVES LE DROIT

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Miguel Daraîche-Leblanc

Comité des jeunes professionnels de l'IPFPC

Nous sommes tarabustés par les déclarations d'Ian Lee au sujet du schisme générationnel au sein de la fonction publique. Sur quelles sources se base-t-il?

Son assertion que «les jeunes de la fonction publique soutiennent silencieusement la politique de Tony Clement» est entièrement fausse. En fait, nous encourageons entièrement l'Institut de la fonction publique du Canada, basée sur des faits et la logique plutôt que sur la propagande et la désinformation.

Plutôt que de réciter le bréviaire du Parti conservateur, M. Lee devrait réfléchir avec la rigueur et l'éthique qu'on attend d'un universitaire.

La génération montante n'est pas prête à jeter le bébé avec l'eau du bain dans le seul but de l'immédiat. Nous désirons des conditions de travail équivalentes sinon meilleures que nos parents. Nous sommes jeunes, mais nous ne sommes pas dupes. Nous ne sommes pas intéressés par des remarques venant d'une génération qui a profité d'une époque révolue. Une génération qui utilise ses habiletés pour avancer leurs propres intérêts.

Les propos de M. Lee ne reflètent pas l'opinion de ceux nouvellement embauchés, en milieu de carrière ou futurs retraités de la fonction publique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer