Deux poids...

Compteurs intelligents... (Photo d'archives La Presse)

Agrandir

Compteurs intelligents

Photo d'archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bill Clennett
Le Droit

L'an passé, lorsque le Musée canadien de l'histoire a voulu couper deux arbres pour faire plaisir aux Grands Feux du Casino, la position de Maxime Pedneaud-Jobin était que la Ville de Gatineau ne pouvait rien faire car il s'agissait d'une intervention sur un terrain fédéral. Cette année, le maire a reconnu («Gatineau réserve son jugement», LeDroit, 16 avril) que dans le dossier des compteurs intelligents, la Ville peut «prendre une position politique et interpeller le gouvernement (du Québec)», même si ça ne relève pas de la juridiction municipale. Comment expliquer ce «deux poids, deux mesures» autrement que par le fait que son administration était favorable à la coupe des deux arbres derrière le musée, même si le projet ne respectait pas la réglementation municipale?

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer