Surveillantes du dîner

Le salaire minimum augmentera en Ontario en septembre; j'espère aussi pour les... (Photo Archives La Presse)

Agrandir

Photo Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Adèle Laporte

Le salaire minimum augmentera en Ontario en septembre; j'espère aussi pour les surveillantes du dîner. Aux conseils public et catholique, l'administration se tire les cheveux pour former des équipes stables de surveillantes. Je suis choyée de travailler dans une école où cette stabilité existe et ou l'on est bien encadré par notre directeur. Cela fait quatre ans que l'on n'a pas eu d'augmentation de salaire. Malgré tout, la clientèle des écoles a bien changé depuis 20 ans. Pas pour le mieux. Les interventions sont de plus en plus nombreuses. Nous ne sommes pas syndiqués et n'avons aucun pouvoir de négociation; j'exhorte les conseils scolaires de faire moins d'économie de bout de chandelles et de nous payer à notre juste valeur comme au Québec. À travail égal, salaire égal...

Marie-Adèle Laporte, Ottawa

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer