Saoul ou sans permis?

Un conducteur en état d'ébriété se fait saisir son auto sur le champ, mais peut... (Archives)

Agrandir

Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lissa Lamarche

Un conducteur en état d'ébriété se fait saisir son auto sur le champ, mais peut demander une mainlevée de la saisie si son taux d'alcoolémie est assez bas. Il peut donc reprendre son véhicule, avec ou sans permis, au jugement de la SAAQ. Si elle refuse, il existe un deuxième recours, une requête pour mainlevée de saisie présentée à la Cour du Québec.

Un conducteur pris au volant avec un permis expiré reçoit une contravention et son véhicule est saisi et mis en fourrière pour 30 jours, sans aucun recours. Conséquence: amende de 454$, remorqueuse à 82$, frais de fourrière à 450$. Plus la location d'un véhicule de remplacement...

En Ontario, la même infraction résulte en une contravention de 325$ et une invitation à régler son dossier illico. Ceci me semble une mesure plus adaptée à l'infraction dans les circonstances.

Leçon apprise: les sanctions pour conduite en état d'ébriété pourraient être moins sévères que celles pour conduite avec un permis expiré même depuis peu, même avec un bon dossier de conduite.

Il y a quelque chose d'incohérent là-dedans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer