À quand notre université?

Les Aigles Bleues du programme de hockey féminin de l'Université de Moncton... (Archives, Le Droit)

Agrandir

Archives, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Luc Bouchard

Les Aigles Bleues du programme de hockey féminin de l'Université de Moncton sont finalistes du réseau universitaire canadien pour une deuxième année consécutive. Cette petite université acadienne se frottera contre les universités populeuses telles que Calgary, McGill et Montréal. C'est tout un exploit quand on considère qu'elle est la seule équipe uniquement francophone de hockey féminin de haut calibre hors Québec. Dans cette équipe, quatre joueuses de la région dont Cassandra Labrie, de Gatineau, Marika Lacroix (capitaine) d'Orléans, Émilie Bouchard et Katryne Villeneuve de Casselman portent fièrement le flambeau francophone en Atlantique et au niveau national. En tant que Franco-Ontarien, nous devons valoriser ces étudiantes universitaires parce qu'elles sont de bons modèles de persévérance et de détermination pour nos jeunes leaders. Si la communauté acadienne est capable de soutenir une université depuis plus de 50 ans, quand est-ce que les Franco-ontariens pourront obtenir leur université ayant ses propres couleurs?

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer