Circulation et transport dans l'ouest de Gatineau

Richard Bégin.... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Richard Bégin.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Richard Bégin

L'auteur est conseiller municipal, district de Deschênes à la Ville de Gatineau

Depuis un certain temps, dans le secteur Aylmer, nous constatons une congestion croissante, le matin, en direction du pont Champlain, particulièrement sur le chemin d'Aylmer. Certains ont émis la suggestion que nous devrions ramener de trois à deux le nombre de passagers permis sur la voie de droite, celle réservée au transport en commun. Mais est-ce là la solution ?

Dans les années 1970, afin de résoudre le problème de circulation, le chemin d'Aylmer est passé de deux à quatre voies. Plus récemment, le boulevard des Allumettières a été lui aussi construit à quatre voies. Certes, ces mesures ont pu alléger le trafic, temporairement. Elles ont aussi contribué à une expansion accélérée et non planifiée du secteur ouest de Gatineau. Résultat : le problème persiste et pourrait s'amplifier davantage si nos façons de faire ne changent pas.

Au plan urbanistique et écologique, la solution durable au problème de la circulation passe par le transport en commun et le transport actif. L'option du covoiturage à deux passagers sur la voie réservée est donc à éliminer. Réduire le nombre de passagers amènerait une augmentation des véhicules sur ces voies, nuirait au transport en commun et polluerait davantage.

Ensuite, le transport en commun dans l'ouest doit être amélioré. Dans le programme du conseil municipal, les élus se sont engagés à préparer la mise en place d'un réseau de transport en commun rapide dans notre secteur. En ce moment, une étude est en cours à ce sujet ; elle porte aussi sur les technologies à retenir. Arrimer le réseau de transport en commun de l'ouest avec celui d'Ottawa, en passant, par exemple, par le pont Prince-de-Galles, s'avère incontournable. Alors que notre voisine investit dans le transport léger sur rail, l'électrification du transport en commun et le rail sont aussi à considérer sérieusement.

Finalement, à court terme, deux solutions sont à envisager. La première est le prolongement de la ligne 59 jusqu'au centre-ville d'Aylmer. La seconde porte sur la possibilité de mettre à trois voies, dans un sens le matin et dans l'autre, le soir, une partie du chemin d'Aylmer, entre la promenade Samuel-de-Champlain et au moins l'hôtel Château Cartier. Cette option aurait le mérite de permettre aux gens qui se rendent dans le secteur Hull de continuer leur route plutôt que d'attendre en ligne à proximité du pont Champlain.

Considérant que le schéma d'aménagement de la Ville de Gatineau et le conseil municipal favorisent la mobilité durable, souhaitons donc une plus grande dynamisation de nos centres-villes ou coeurs de villages, que la construction domiciliaire se concentre davantage à proximité des axes de communication les mieux desservis par le transport en commun et que les recommandations de l'étude de la Société de transport de l'Outaouais, qui seront présentées d'ici l'été, améliorent la circulation et notre qualité de vie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer