L'influence du Canada-français sur le Midwest américain

La route touristique du Chemin Du Roy, longue... (Archives, La Presse)

Agrandir

La route touristique du Chemin Du Roy, longue de 280 km au Québc, est l'un des points communs entre les Canadiens-français et les Américains.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Pierre Girard

Originaire de Chippewa Falls, au Wisconsin, l'auteur est guide touristique à l'hôtel de ville de Minneapolis.

« Lac qui parle, Marquette, Nicolet, Eau Claire, Prairie du chien, Lasalle, Little Canada, Faribault, Lac courtes oreilles, Duluth, Radisson, Roseau, Baudette,etc.: ainsi se poursuit cette déclinaison de centaines de noms français dans le Midwest des États-Unis. Tels sont l'héritage et l'influence laissés là par les premiers Français, leurs descendants ainsi que les générations de Canadiens-français.

Il suffit de voyager de courtes distances dans ce Midwest américain pour constater l'importance qu'ont eu les ancêtres français. Ils ont donné les noms des villes et villages où ils avaient vécu dans leur pays d'origine. Ils ont établi des écoles et des églises: Sainte-Geneviève, Saint-Louis, roi de France; Notre-Dame-de-Lourdes, Notre-Dame-des-chutes. Le français était parlé aux offices religieux et enseigné dans les écoles jusqu'à ce que le gouvernement de l'état du Minnesota ne permette que l'enseignement en anglais. Les francophones ont contré cette loi en parlant leur langue maternelle à la maison. Le commerce, surtout dans les plus petites villes, s'est poursuivi en français et des sociétés telles la Saint-Jean Baptiste encourageaient leurs membres à parler français. D'autres ont perdu leur langue patrimoniale et ne parlent que le « Paw Maw French » dans la région des monts Ozark.

Les premiers Européens dans les états du Midwest, tels le Minnesota, le Wisconsin, l'Iowa, les Dakotas et le Michigan provenaient tous de Nouvelle-France. La ville de Chippewa Falls, Wisconsin a été fondée par Jean Brunet, Saint-Paul au Minnesota a été fondée par Pierre Parent. De son côté, Pierre Bottineau a été un des fondateurs de Minneapolis et plusieurs petites villes jusqu'à la vallée de la rivière Rouge. Ainsi, le Minnesota est le seul état américain dont la devise « L'Étoile du Nord » est française. La devise de Minneapolis est « En avant ».

Le chemin du Roy

Aux débuts de la colonie, les voyageurs et religieux parcouraient le territoire. Vinrent ensuite les colonisateurs d'origine québécoise. Ils étaient producteurs agricoles, bûcherons et manoeuvres. Ils ont établi des villages agricoles partout dans le Midwest pendant que d'autres vivaient dans les villes. Ils ont continué leur mode de vie en utilisant le français dans leur culture et leur religion. Différemment des immigrants en Nouvelle-Angleterre, les colons du Midwest y restaient. Ils ont élevé de grandes familles, ont poursuivi les traditions culinaires de la soupe aux pois et de la tourtière. Ils ont construit de vastes églises et écoles, maintenant les coutumes du Québec et adoptant le même train de vie.

Lors de ma visite au Québec, le long du «chemin du Roy » et en déambulant dans les cimetières, ceci m'a rappelé une semblable visite dans les cimetières de Chippewa Falls, Faribault, le cimetière des colons, Centreville et Little Canada, en banlieue de Saint-Paul. On retrouve les mêmes noms dans les cimetières québécois: on s'y croirait chez nous!

D'une génération à l'autre, l'influence de l'héritage québécois s'est disséminée. Pendant plusieurs années le Québec était considéré un lointain pays d'où avaient émigré les grands-parents. Les plus jeunes parlaient davantage l'anglais, mais ils ont conservé les noms des villes, des rivières, des églises, et des prairies, leur aidant ainsi à se souvenir de leurs origines.

Renouveau francophone

Cependant, les temps ont changé. Pendant que le Canada devenait le plus important partenaire commercial des États-Unis, le Québec à son tour devenait le plus grand partenaire commercial du Minnesota. La technologie nous a rapprochés. Des associations familiales se sont fondées au Québec et nous pouvons nous considérer membres de la famille canadienne. Celles-ci s'intéressent à notre patrimoine ce qui nous aide à apprécier nos origines et comment nous nous sommes implantés dans le Midwest américain.

Plusieurs d'entre nous ont été élevés selon les coutumes des immigrants québécois : l'eau de Pâques, la bénédiction paternelle du Nouvel An, le Réveillon et « Prendre un p'tit coup c'est agréable ». Ce sont tous des souvenirs importants. Dans les villes jumelles de Minneapolis/St-Paul, un renouveau du français voit le jour. Deux nouveaux groupes francophones se sont formés au cours des deux dernières années.

L'un d'eux, la Fondation du patrimoine franco-américain, oeuvre conjointement avec L'Alliance Française, Les Survivants ainsi que des regroupements américano-africains émanant de pays franco-africains et des Caraïbes. Nous voulons aussi faire participer les restaurateurs locaux aux activités pour célébrer le patrimoine. Le regroupement « Les Survivants » est réservé aux Québécois et Canadiens-français dans le but de rétablir les liens entre les Canadiens-français du Minnesota et leur culture québécoise.

Pour plusieurs d'entre nous, la devise « Je me souviens » est toujours une réalité.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer