Coûts des médicaments, recherche et collaboration

L'industrie de recherche pharmaceutique est la première à convenir que les... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Russell Williams

L'industrie de recherche pharmaceutique est la première à convenir que les dollars dépensés en santé au Canada doivent l'être à bon escient. Ainsi, permettez-moi de rectifier certaines récentes affirmations de Marc-André Gagnon dans sa lettre «L'assurance-médicaments relancerait l'économie» (LeDroit, 8 décembre).

La valeur des médicaments novateurs est considérable pour le système de santé, et celle-ci est répandue non seulement au niveau d'économies ailleurs dans le système mais aussi au niveau de la qualité de vie des patients, de notre capacité de réagir à des menaces urgentes en santé publique, et des bénéfices pour la société.

Il est vrai que le Canada n'inclut pas les médicaments d'ordonnance dans son régime d'assurance-maladie, car la gestion des médicaments étant de juridiction provinciale, chaque province possède son propre régime d'assurance-médicaments.

L'Alliance pancanadienne pharmaceutique est chargée au pays de mener des négociations communes provinciales-territoriales pour les médicaments novateurs au Canada afin que les programmes publics d'assurance-médicaments et les patients en obtiennent plus pour leur argent. Si le Québec en était exclu jusqu'à maintenant, le gouvernement a manifesté son intention d'y adhérer dès le début de 2015.

En 2013, le coût des médicaments brevetés dans les régimes publics d'assurance-médicaments au Canada ne représente que 3,6% de toutes les dépenses des gouvernements en santé, et selon le Conseil d'examen du prix des médicaments brevetés, les prix des médicaments brevetés vendus au Canada ont augmenté plus lentement que l'Indice des prix à la consommation au cours de 23 des 25 dernières années.

Les compagnies membres de Rx & D investissent pour leur part plus de 1 milliard$ en recherche et développement chaque année pour alimenter l'économie du savoir au Canada.

Au chapitre de la productivité, des preuves convaincantes existent sur la valeur des nouveaux médicaments qui mettent un frein à l'absentéisme et l'invalidité, et améliorent la santé en milieu de travail dans une perspective d'usage optimal.

Mais au-delà des chiffres, nous croyons que la véritable voie à suivre pour assurer les meilleurs résultats de santé pour les Canadiens et la viabilité de notre système de santé repose sur la collaboration entre tous les acteurs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer