Sauvons la mission des CJE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Erik Martel

L'auteur est président du conseil d'administration du CJE de l'Outaouais

À tous les parents dont un enfant a déjà reçu des services d'un Carrefour jeunesse emploi (CJE), il est temps d'agir. Ils guident les jeunes vers une insertion socio-professionnelle et ce, peu importe leur statut économique. Malheureusement, Québec en a décidé autrement. Dès le 1eravril 2015, le financement sera destiné uniquement aux prestataires d'aide sociale et d'assurance emploi. Quelle sorte de message le gouvernement libéral envoie-t-il à nos jeunes en finançant les services uniquement pour les prestataires au détriment de tous les autres qui font justement l'effort de se présenter au CJE pour éviter d'en arriver là? Il est temps d'interpeller nos députés libéraux sur cette question. Un changement de vision politique est primordial afin de permettre à 40000 jeunes par année de continuer de pouvoir compter sur leurs CJE.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer