Un autre appui au mouvement

À Jim Watson, maire d'Ottawa, (PHOTO PATRICK WOODBURY, ARCHIVES LEDROIT)

Agrandir

PHOTO PATRICK WOODBURY, ARCHIVES LEDROIT

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lesley Doell

 Présidente de l'Association canadienne des professeurs d'immersion

À Jim Watson, maire d'Ottawa,

L'Association canadienne des professeurs d'immersion (ACPI) se joint au Mouvement pour une capitale du Canada officiellement bilingue.

Pierre angulaire de l'immersion française au Canada, l'ACPI soutient et enrichit la pédagogie immersive en offrant aux éducateurs des services de formation, de recherche et de réseautage. L'ACPI participe ainsi à la promotion et à l'épanouissement d'un Canada bilingue.

Que de progrès en 40 ans! En matière d'apprentissage de la langue seconde, environ 350000 jeunes Canadiens anglophones sont inscrits en immersion française.

Il n'y a jamais eu autant de Canadiens capables de s'exprimer en anglais et en français qu'aujourd'hui (5,4 millions, 17,4%), comparativement à 2,8 millions (13,4%) en 1971. Chez les 15 à 24 ans, le taux de bilinguisme est passé de 18,3% en 1971 à 22,9% en 2006.

La capitale doit refléter les valeurs canadiennes et le bilinguisme est au coeur de notre identité. La Ville d'Ottawa a fait beaucoup d'efforts avec sa politique des services en français mais cette politique est trop fragile. Il est temps pour les gouvernements du Canada et de l'Ontario ainsi que la Ville d'Ottawa de proclamer le français et l'anglais les deux langues officielles de la d'Ottawa, la capitale de notre pays officiellement bilingue.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer