Immortalisons Maurice Richard avec l'autoroute 50

La statue de bronze à l'effigie de Maurice... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

La statue de bronze à l'effigie de Maurice Richard, à Gatineau.

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Claude Bonhomme, André Guibord

Claude Bonhomme est ex-conseiller de la Ville de Hull et André Guibord est Président d'InnovaCom Marketing & Communication

Permettez-nous de vous rappeler que l'idée d'honorer la mémoire de Maurice Richard n'est pas nouvelle.

Immédiatement après son décès, le 27 mai 2000, à la suite d'une initiative de citoyens que nous avions pilotée, la Ville de Hull adoptait le 6 juin 2000 une résolution proposant que le ministère des Transports du Québec retienne l'appellation «Autoroute Maurice-Richard» pour désigner la toute nouvelle autoroute 50 (à l'époque inachevée) reliant l'Outaouais à Montréal sur la rive québécoise.

La proposition a été dans l'ensemble bien reçue. Le gouvernement péquiste de l'époque a proposé, comme il se doit, que la Commission de toponymie du Québec se penche sur la question et que l'on attende le parachèvement de la 50 pour la nommer en l'honneur du «Rocket», le cas échéant.

À l'époque, la famille Richard, par le biais de Maurice Junior, a donné son accord avec enthousiasme à ce projet.

Et puis après...?

Et puis après, le gouvernement fédéral et la ministre responsable de Patrimoine canadien à ce moment-là, Sheila Copps, ont vu là une belle occasion de damer le pion au Québec alors sous le règne du Parti Québécois.

Ils ont décidé d'investir dans une superbe sculpture en bronze plus grande que nature à la gloire de Maurice Richard, à l'entrée du parc Jacques-Cartier, un parc fédéral situé en bordure de la rivière des Outaouais, au coeur de la nouvelle Ville de Gatineau. Le monument de 3 m de hauteur a été inauguré en grande pompe le 27 juin 2001.

Par la suite, le conseil municipal de la Ville de Hull a cessé d'exister avec la fusion municipale de 2001 qui a vu naître la grande Ville de Gatineau. J'ai pris ma retraite de la vie politique et l'autoroute a mis plusieurs années à aboutir à sa conclusion en novembre 2012.

Il n'y a donc maintenant plus d'obstacles à concrétiser cet emballant projet pour l'Outaouais, Montréal et le Québec.

Nous invitons donc les leaders québécois de toutes instances, société civile, milieux politiques, économiques, institutionnels, académiques et gens des médias à promouvoir ce projet pour qu'il se concrétise enfin.

Claude Bonhomme,

Ex-conseiller de la Ville de Hull

André Guibord,

Président, InnovaCom Marketing & Communication

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer