Parents d'enfants disparus

Michel Zehaf-Bibeau... (PHOTO LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Michel Zehaf-Bibeau

PHOTO LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Aux parents de Michel Zehaf-Bibeau,

Gardez espoir. Personne ne peut se mettre à votre place. On met des enfants au monde puis après... Votre lettre du 24 octobre dans LeDroit m'a touchée et m'a fait pleurer. En mon nom et celui de mon mari, je vous offre mes sympathies. Je suis la mère de Dominic. Notre fils s'est suicidé le 1eravril 2012. Il s'est jeté en bas du pont Alexandra. Qui de mieux que moi, sa mère et Jacques, mon époux, pour vous comprendre. Soyez forts, vous avez besoin l'un de l'autre pour traverser cette épreuve. Si vous avez d'autres enfants, cette lettre est aussi pour eux. Nous avons eu de l'aide. Nous sommes catégorisés dans notre société. Je me permets de vous suggérer un organisme comme Intersection à Gatineau. Des livres tels que Laisse-moi t'aimer, miroir, miroir, dis-moi qui je suis, de Robert Savoie. Il y a aussi des livres sur le deuil,etc. J'y ai trouvé les Guide pratique sur les droits en santé mentale et Guide d'information et de soutien en santé mentale.

Tous les jours je me rends à la Coop funéraire voir mon fils et je lui répète les mêmes prières et pensées. Cela m'aide à faire mon deuil. Notre fils a été retrouvé six semaines après sa disparition, le jour de la fête des mères. Qui sait, on se rencontrera un jour.

Carole Gosselin et Jacques Laverdure, Gatineau

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer