Bureaucratie incompréhensible

L'agrile du frêne est vorace et impossible à... (PHOTO ALAIN DION, LA VOIX DE L'EST)

Agrandir

L'agrile du frêne est vorace et impossible à éradiquer (photo), mais d'autres menaces planent sur les arbres.

PHOTO ALAIN DION, LA VOIX DE L'EST

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Robert Berniquez
Le Droit

Mon frêne est atteint de l'agrile et doit être abattu. Je dois contacter le 3-1-1 afin d'obtenir un certificat d'autorisation pour procéder à l'abattage. Un inspecteur doit venir avant que la municipalité ne l'émette. Il se présentera dans les 30 jours. J'ai beaucoup de difficulté à comprendre cette bureaucratie incroyable et inutile. Je n'avais nullement besoin de la visite d'un inspecteur pour me dire que le frêne était mort! Je l'ai planté il y a 30 ans sur mon terrain. Devoir demander une autorisation à la Ville pour quelque chose qui m'appartient ne tient pas la route. De plus, la duplication d'étapes dans ce genre de dossier est tout à fait incompréhensible, sans parler des coûts que ceci engendre. Il n'y a pas que le Rapibus et la collusion qui coûtent une fortune. Il semble y avoir un sérieux problème de compétences en planification et gestion des affaires municipales à Gatineau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer