Dénoncer l'hypocrisie du premier ministre Harper

La chef d'Attawapiskat, Theresa Spence.... (Photo: Sean Kilpatrick, PC)

Agrandir

La chef d'Attawapiskat, Theresa Spence.

Photo: Sean Kilpatrick, PC

Partager

François Roy
Le Droit

Pourquoi les citoyennes et citoyens du Québec devraient-ils porter une attention particulière à la grève de la faim de Theresa Spence et soutenir le mouvement Idle No More (Finie la léthargie)?

Tout d'abord parce qu'elle dénonce l'hypocrisie du premier ministre Harper qui, par l'adoption du projet de loi C-45, bafoue les engagements qu'il a pris le 11 juin 2008 d'établir une «nouvelle relation avec les autochtones» basée sur le «partenariat» et le «respect». L'enjeu fondamental que soulève Mme Spence, dans l'action qu'elle mène, est «la relation de traité de nation à nation» avec les peuples aborigènes que les gouvernements canadiens ont bafoué à plusieurs reprises en adoptant des lois sans le consentement libre, préalable et éclairé des Premières Nations. Il s'agit plus clairement d'une question d'oppression nationale d'où l'importance d'être solidaire à titre de représentantes et représentants de la nation québécoise. Comme le juge Linden de la Commission d'enquête sur Ipperwash l'a déclaré: «Nous sommes tous des gens issus des traités». Lorsque nos gouvernements imposent unilatéralement une loi aux Premières Nations, ils déshonorent le gouvernement du Canada. Ils nous déshonorent et ils déshonorent les traités signés avec les Premières Nations. Nous sommes responsables de veiller à ce que nos gouvernements respectent leurs engagements. Si nos gouvernements ne respectent pas les droits des peuples aborigènes et ceux issus de traités, alors la légitimité même de l'État canadien et donc de tous nos droits citoyens est mise en doute.

Deuxièmement, parce qu'il s'agit d'une question de justice sociale et environnementale. Parce que cette action fait ressortir le fait que, par l'adoption du projet de loi C-45, les profits des entreprises sont privilégiés par rapport à la santé de nos terres et de nos eaux et que nous en souffrirons toutes et tous. Lorsque le gouvernement étouffe les débats, la démocratie s'en trouve diminuée. Le projet de loi C-45 est le dernier d'une flopée de lois omnibus qui sapent les droits des Canadiens et des Québécois.

Troisièmement, parce que depuis 2008, le gouvernement Harper a réduit le financement de la santé autochtone, a émasculé le processus d'examen environnemental, a ignoré la disparition et le meurtre de plus de 600 femmes autochtones partout au Canada, a retenu les documents au sujet des pensionnats requis par la Commission vérité et réconciliation, a abandonné les négociations sur les revendications territoriales et a essayé de défendre son sous-financement des écoles et des organismes de protection de l'enfance des Premières nations.

Lorsque certains ont osé attirer l'attention sur la pauvreté, les chefs «corrompus» ont été blâmés. Bien que le ministre des Affaires autochtones, John Duncan, affirme avoir visité 50 communautés des Premières Nations et réalisé 5000 consultations, lui et son administration n'ont manifestement pas obtenu le consentement des Premières Nations sur les sept projets de loi actuellement déposés auxquels les militants de Idle No Mores'opposent.

Pendant ce temps, les peuples aborigènes sont la composante de la population du Canada en plus forte croissance. Ils sont jeunes, ambitieux et conscients des injustices historiques et contemporaines. Comme d'autres à l'étranger, ils oeuvrent à la revitalisation de leurs langues et de leurs cultures, reconstruisant leurs nations, appuyés dans ces initiatives par le droit international incluant la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples aborigènes que le Canada a approuvée à contrecoeur en 2010.

En se tenant debout contre cette loi, Mme Spence et les Premières Nations via le mouvement Idle No Morele font pour nous tous.

L'auteur est coordonnateur de l'organisme Logemen'occupe.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer