Des trous dans la vérification

La nouvelle Vérificatrice générale de Gatineau, Johanne Beausoleil... (Courtoisie, Ville de Gatineau)

Agrandir

La nouvelle Vérificatrice générale de Gatineau, Johanne Beausoleil a rendu public son premier rapport mardi dernier.

Courtoisie, Ville de Gatineau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

ÉDITORIAL / Le premier rapport de la nouvelle Vérificatrice générale de Gatineau, Johanne Beausoleil, aura une place bien discrète dans l'histoire.

Rendu public hier, le document a examiné les subventions de la Ville de Gatineau, passé en revue la distribution de carburant pour les 1025 véhicules municipaux (incluant ceux de la police), et étudié la gestion des garanties des véhicules. Évidemment, les autorités peuvent toujours gérer un peu plus efficacement mais de façon générale, elle n'a rien découvert de bien conséquent.

Ce « elle », en fait, est erronée. Ce rapport a été rédigé à quatre mains : Alain Lalonde l'a amorcé à l'automne 2016, puis Mme Beausoleil l'a complété après son entrée en poste en février.

M. Lalonde lui-même n'était qu'un intérimaire. Il avait lui aussi terminé le rapport amorcé l'année précédente par Alain Girard, qui a quitté au printemps 2016 au terme de son mandat de sept ans.

Si cette succession rapide de trois vérificateurs donne le tournis, vous avez raison. Trois titulaires en 12 mois, c'est trop et dans certaines circonstances, cela pourrait créer un certain vide administratif qui peut ouvrir la porte à des abus, faute de surveillance. 

Johanne Beausoleil assure que rien d'inconvenant s'est passé, et que le tout est dû à la Loi québécoise sur les cités et villes. Elle précise que la loi fixe le mandat des vérificateurs généraux à sept ans, pas un jour de plus ni de moins. Ainsi, puisqu'elle a été embauchée en février 2017, elle sait déjà qu'elle quittera ses fonctions en février 2024. Encore une fois, en milieu d'année.

Québec devrait jeter du lest avec ce calendrier trop rigide. Peut-être même devrait-il nommer ces vérificateurs municipaux, comme le suggère Alain Girard, car il est particulier que les élus choisissent leur surveillant...

Idéalement, le mandat du vérificateur devrait se terminer dans les jours qui suivent le dépôt de son septième rapport. Comme ils sont dus fin août, le contrat du vérificateur devait s'amorcer début septembre. Ainsi, chaque vérificateur aurait une année complète entre son embauche et son premier rapport, et ainsi de suite.

Mme Beausoleil, qui a oeuvré à l'Université d'Ottawa et chez les experts-comptables Marcil Lavallée, à Ottawa, s'est voulue rassurante. Les vérificateurs fonctionnent avec les mêmes méthodes, partagent la même rigueur.

Nous voulons bien la croire mais deux faits viennent mitiger cette opinion. D'abord, il est difficile à croire que tout ait toujours fonctionné comme sur des roulettes à Gatineau en 2016-2017. Le roulement de trois vérificateurs en un an n'y est sans doute pas étranger. Elle n'a peut-être juste pas eu le temps de trouver le pot aux roses.

Ensuite, quant à la rigueur, rappelons que le poste de vérificateur général a connu un départ trouble à Gatineau. Le premier titulaire, l'ex-directeur général de la Ville de Hull Paul Préseault, a dû être remplacé après que l'on ait réalisé qu'il ne détenait pas la certification de comptable agréé essentielle à la fonction. Puis, Alain Lalonde a brièvement fait le travail... avant d'être nommé vérificateur à la Ville d'Ottawa. Puis il y a eu l'imbroglio autour de Sophie Lachance, congédiée pour bris de confiance, blanchie, réintégrée avant qu'elle s'entende avec le maire de l'époque Marc Bureau pour quitter pour de bon en août 2008 (avec une jolie paie de séparation de 181 000 $).

Il a fallu cinq ans pour que Gatineau ait enfin un vérificateur solidement en poste. Là, une autre année vient d'être gaspillée. Si c'est la Loi des cités et villes qui accroche, qu'elle soit amendée.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer