Ottawa croit en un cadeau du ciel

Les opérations de l'hippodrome Rideau-Carleton ont été confiées... (Patrick Woodbury, archives Le Droit)

Agrandir

Les opérations de l'hippodrome Rideau-Carleton ont été confiées à la multinationale Hard Rock International (HRI) qui prévoit investir jusqu'à 320 millions $ dans le centre de divertissement et de jeux de hasard de la capitale fédérale.

Patrick Woodbury, archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

ÉDITORIAL / La région de la capitale nationale est déjà fort bien dotée en matière de casinos. Celui du Lac-Leamy, à Gatineau, et celui d'OLG Slots, à l'hippodrome Rideau-Carleton, suffisent très amplement à la demande. C'est pourquoi il est assez étonnant que la multinationale qui exploite les Hard Rock Café dans 75 pays estime que le potentiel de revenus dans la région justifie 320 millions $ de nouveaux investissements à la maison de jeux de l'hippodrome.

Les fuites commerciales vers le Casino du Lac-Leamy et le Québec ont depuis longtemps dérangé l'Ontario. Il y a cinq ans, le gouvernement de Dalton McGuinty et Jim Watson, à la Ville d'Ottawa, ont exploré plusieurs solutions pour les contrer en bonifiant l'offre de maisons de jeux autour d'Ottawa. Certains espéraient un casino étincelant en plein centre-ville, pour attirer une clientèle de touristes et rivaliser directement avec le Casino du Lac-Leamy. Eugene Melnyk, le propriétaire du club de hockey des Sénateurs d'Ottawa, aurait aimé obtenir une licence d'exploitation pour un casino autour de son amphithéâtre à Kanata. Un refus qu'il n'a toujours pas digéré. D'autres souhaitaient bonifier l'offre de gambling à l'hippodrome Rideau-Carleton. L'isolement relatif de la piste de course de chevaux dans le sud de la ville, loin des quartiers résidentiels et des poches de pauvreté de la capitale, rendait ce lieu acceptable aux yeux des militants de la santé publique qui s'inquiètent des conséquences sociales du jeu. Ou à tout le moins, le moins dommageable.

Il y a cinq ans, ce dernier scénario a été remis à plus tard. Aujourd'hui, le moment serait propice. Tout paraît déjà pas mal ficelé, incluant un appui assez généralisé au conseil municipal. La différence, c'est évidemment l'entrée en scène d'un très gros joueur de l'industrie. Un majeur du secteur privé qui n'arrive pas la main tendue, mais qui a proposé un partenariat avec la Société des loteries et jeux de l'Ontario dans lequel Hard Rock est majoritaire. Lundi, les nouveaux alliés ont ainsi dévoilé un plan d'investissement progressif de l'ordre de 320 millions $ incluant un agrandissement de l'espace casino, une salle de spectacle (deux fois la taille du Théâtre du Casino, à Gatineau) et d'un hôtel de 200 à 250 chambres (la moitié du Hilton Lac-Leamy). 

En prime, Hard Rock ne prévoit pas mettre fin aux programmes de courses de chevaux, longtemps une épine dans le pied des gouvernements ontariens. Cette industrie périclite depuis au moins 25 ans, mais personne n'a le courage d'y mettre fin à cause des pertes d'emplois fragilisés pour ce secteur. 

Cela fera évidemment mal au Casino du Lac-Leamy, mais le forcera à être encore meilleur.

Et si la région n'a pas besoin d'un nouveau casino, on ne peut en vouloir à l'Ontario d'avoir cherché à tarir les fuites commerciales vers le Québec, et obtenir de nouveaux revenus de taxes. Et la Ville d'Ottawa applaudit avec la perspective, elle aussi, de ristournes augmentées. Elle doit recevoir 5,6 millions $ d'OLG Slots en 2017, selon certaines sources, et si l'espace de jeu double, le calcul n'est pas difficile à faire. 

Et à plus long terme, la Ville doit espérer une bonification de la valeur foncière dans le sud d'Ottawa, autour du chemin Albion. 

L'Ontario et le Québec ont depuis longtemps fait leur lit sur la question du gambling. Ottawa et l'Ontario voient aujourd'hui un solide partenaire leur tomber du ciel. Qui croyait vraiment qu'ils allaient dire non ?




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer