L'anglicisation du Centre Rideau

Officiellement, le Centre Rideau n'est plus. Il a... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Officiellement, le Centre Rideau n'est plus. Il a disparu de toutes les vitrines. Partout, le centre commercial s'affiche comme «CF Rideau Centre».

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

ÉDITORIAL / Saluée en grande pompe la semaine dernière, l'expansion du principal centre commercial d'Ottawa a camouflé le subtil unilinguisme du Centre Rideau.

Ce triste glissement vers l'anglicisation, dans une capitale qui tente d'affirmer son caractère bilingue, doit être renversé officiellement et publiquement dans les plus brefs délais. 

Il ne faudrait pas attendre à 2017 et aux célébrations du 150e anniversaire de la Confédération canadienne, pour corriger cet impair.

Car officiellement, le Centre Rideau n'est plus. Il a disparu de toutes les vitrines. Partout, le centre commercial s'affiche comme «CF Rideau Centre».

La particule «CF» réfère à la société Cadillac Fairview, propriétaire du Centre Rideau et de 23 autres centres d'achats au pays. C'est le reste qui fait problème.

Depuis plus de 30 ans, le Centre Rideau s'est forgé une place de choix dans le tissu urbain d'Ottawa. Par son emplacement stratégique, il relie d'autres édifices majeurs comme l'hôtel Westin, le Centre Shaw (autrefois le centre des congrès), le quartier général du ministère de la Défense nationale et le magasin La Baie, au nord de la rue Rideau. Cela sera augmenté avec l'arrivée du train léger. L'habile réaménagement du Centre Rideau a intégré la façade de l'ancien magasin Ogilvy pour marier histoire et modernisme. Avec environ 20 millions de clients par an, dont bon nombre de touristes, le Centre Rideau s'est rapidement forgé un rôle de moteur économique, jamais démenti par la suite. 

Cette vitrine de la capitale a donc été subrepticement anglicisée en douce en 2015. 

Le nom français a été évacué dans les décombres de la reconstruction.

Une employée de Cadillac Fairview a expliqué que le nouveau nom ne servait «uniquement [qu'à] uniformiser les noms afin de ne pas créer de confusion».

Pour la confusion, les gens auront bien compris. À Ottawa, le français crée de la confusion. On la combat en éliminant l'inélégante langue de Molière en standardisant l'anglais. On n'y verra que du feu et l'image de la capitale, déjà bien anglophone, monte d'un cran au lieu de baisser d'autant.

Au printemps dernier, le magasin Simons, l'un des nouveaux piliers du Centre Rideau, avait tenté d'adopter un semblable unilinguisme. De fortes pressions régionales ont fait comprendre au propriétaire Peter Simons que le français qu'il chérit pour ses magasins du Québec devait avoir sa place dans une agglomération avec autant de francophones et francophiles qu'Ottawa et Gatineau. Il a vite reconnu cette logique culturelle et commerciale.

Le Centre Rideau - oh, pardon, le CF Rideau Centre - appartient au fonds de retraite des enseignants de l'Ontario. Avec quatre centres commerciaux majeurs au Québec, le site internet de Cadillac Fairview se décline dans un bilinguisme irréprochable. Le propriétaire, le fonds Teachers, se présente plutôt sous son vocable «Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l'Ontario». Ses membres connaissent la valeur du français par les dizaines de milliers d'enfants qui fréquentent leurs programmes d'immersion.

Quand vient le temps de faire des affaires, le français n'a pas à être camouflé. Il ne crée pas de «confusion», mais procure plutôt une valeur ajoutée. Le fonds Teachers et leurs membres, les clients et les autorités municipales d'Ottawa et de Gatineau devraient passer ce message clair à Cadillac Fairview, qui doit réinstaurer le vocable «Centre Rideau». Facile: «CF Centre Rideau Centre». 

Et tant qu'à faire, encourager fortement ses locataires à s'afficher dans les deux langues officielles et embaucher du personnel bilingue...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer