Entre nostalgie et réalité

Justin Trudeau a promis «d'annuler le plan des... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Justin Trudeau a promis «d'annuler le plan des conservateurs de mettre fin à la livraison du courrier à domicile». Certains candidats trop enthousiastes avaient interprété cela comme le retour de la livraison du courrier pour tous. Des Canadiens se sentent aujourd'hui trahis. Pourtant, les libéraux livrent exactement ce qui est écrit noir sur blanc dans leur programme.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

ÉDITORIAL / De toutes les réformes entreprises par le gouvernement de Justin Trudeau, peu touchent autant de Canadiens que celle concernant le service de la poste. Que ce soit à la maison, dans une boîte communautaire ou une boîte postale, tous les Canadiens bénéficient de ce service jadis essentiel. Mais tout cela a un coût et Postes Canada a mis en place plusieurs mesures d'économies depuis une quinzaine d'années parce que son marché traditionnel de livraison de courrier diminue d'année en année.

En région rurale et dans les nouveaux quartiers, cela fait longtemps que les usagers se sont fait une raison que les boîtes communautaires faisaient partie de la réalité du XXIe siècle. Mais quand la Société canadienne des postes a commencé à couper la livraison à domicile et à installer des boîtes communautaires dans de plus vieux quartiers urbains - avec la bénédiction du gouvernement de Stephen Harper -, la réaction a été épidermique. Jusqu'au maire de Montréal, Denis Coderre, qui a sorti son marteau-piqueur pour en démolir une. 

Soudainement, des milliers de Canadiens sont devenus nostalgiques de l'image du facteur arpentant quotidiennement les rues pour livrer ses lettres. Ce faisant, ils ont tourné le dos à des réalités d'aujourd'hui: si le nombre de colis progresse, les Canadiens reçoivent de plus en plus de courrier par voie électronique. Les revenus chutent. Devant ce dilemme, que faire, une fois qu'on a déjà éliminé des emplois et augmenté le prix des timbres?

Le Parti libéral du Canada a bien senti qu'il y avait à ce sujet une grogne à exploiter au plan politique. Et Justin Trudeau a promis «d'annuler le plan des conservateurs de mettre fin à la livraison du courrier à domicile», et entamerait «un nouvel examen de Postes Canada» afin qu'elle remplisse «sa mission d'offrir des services de haute qualité à un coût raisonnable... en ville, en banlieue ou en milieu rural».

Certains candidats trop enthousiastes avaient interprété cela comme le retour de la livraison du courrier pour tous. 

Des Canadiens se sentent aujourd'hui trahis. 

Pourtant, les libéraux livrent exactement ce qui est écrit noir sur blanc dans leur programme. 

La ministre du portefeuille, Judy Foote, a annoncé la création d'un comité pour étudier la question, une ronde de consultations nationales à l'automne - tous ceux qui le désirent, pas que des lobbys sur invitation -, et une décision du gouvernement en avril 2017. 

Malgré un échéancier serré, le comité devra tenir compte du fait que dans plusieurs domaines, les services à la population s'érodent au pays.

Des comptoirs multiservices ferment sous prétexte qu'Internet peut servir à tous. Ce n'est pas vrai; il y a une population plus importante qu'on ne le croit, des aînés, des pauvres, des illettrés numériques qui ont toujours besoin du contact humain. Le vaste réseau des comptoirs postaux - il y en a plus qu'il y a de cafés Tim Hortons au pays! - pourrait servir de rempart pour ces gens que l'État a le devoir de protéger. Cela fait d'ailleurs des années que les syndicats de Postes Canada proposent l'offre de services bancaires pour assurer l'avenir de leurs emplois.

Pour plusieurs années encore, la population désire la livraison du courrier à domicile. La Société canadienne des postes doit l'assurer, développer ses services, maintenir une grille tarifaire raisonnable et tout livrer dans un cadre financier équilibré, tout en préservant le niveau de bons emplois qu'il a aujourd'hui.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer