Le flair d'un peuple

Jean Lapierre... (Archives La Tribune)

Agrandir

Jean Lapierre

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

ÉDITORIAL / Dans le monde des médias, Jean Lapierre avait mieux que quiconque le doigt sur l'opinion publique des Québécois. C'est pourquoi il était devenu, au fil de 35 ans de carrière, une référence pour tous ceux qui désiraient savoir ce que pensait le Québec profond.

Enfant des Îles-de-la-Madeleine, il cultivait la couleur de son verbe simple et coloré, loin de la langue de bois et des formules empesées de tant de gens en politique. Sa facilité à approcher et respecter les gens a fait qu'il a su convertir ce qu'il entendait en une carrière d'élu en deux temps, d'abord entre 1979 et 1994, puis entre 2004 et 2007. Il était à peine sorti de la faculté de droit de l'Université d'Ottawa lorsqu'il a été élu la première fois. 

Passer de la politique partisane au monde des médias n'est jamais facile et Jean Lapierre a réussi ce saut mieux que quiconque. Populaire en politique, il l'est devenu encore bien davantage par la suite. Il a cultivé ses amitiés dans tous les partis et les gens lui ont bien rendu.

Son départ, à l'aube de ses 60 ans, laisse un grand vide que personne ne s'apprête à combler.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer