Pierre-Claude Nolin (1950-2015)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le décès prématuré de Pierre-Claude Nolin enlève au Sénat un atout dont il aurait bien eu besoin en cette période tumultueuse qu'il traverse.

En 1993, il est arrivé à la Chambre haute comme bien d'autres, en raison de ses états de service comme organisateur politique du Parti progressiste-conservateur, à l'époque de Brian Mulroney. Mais il a su s'élever au-delà des frontières partisanes. Tous devraient se souvenir que l'une de ses grandes contributions au débat public a été un rapport exhaustif qu'il a piloté sur l'usage de la marijuana, dont il a recommandé la légalisation dès 2002, une idée bien précoce dans certains milieux. Il a gardé son autonomie de pensée, sans tomber dans la partisanerie aveugle des récentes années. Cela n'avait cependant pas empêché le premier ministre Stephen Harper de le nommer président du Sénat, il y a à peine plus de quatre mois.

Il préparait une réponse à la crise de confiance qui ébranle le Sénat quant à l'admissibilité de certaines dépenses de ses membres, comme Mike Duffy qui subit présentement son procès à ce sujet.

S'il combattait un grave cancer depuis quelques années, il avait retrouvé énergie et enthousiasme jusqu'à tout récemment. Son départ laissera un grand vide dans l'espace public qui aurait bien eu besoin de sa sagesse et de son autorité morale en ces temps troubles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer