Décès de Richard Proulx

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le décès de Richard Proulx, hier, rappelle une époque faste dans l'industrie de la radio au Québec. Une période historique aussi.

Cet animateur sympathique et rieur incarnait cette radio populaire qui a connu son essor dès les années 1970. Elle avait été lancée en réaction à une Société Radio-Canada plus austère, plus sérieuse, et pour faire contrepoids à l'autre radio privée d'Ottawa-Gatineau, CKCH 970. En Outaouais, c'était CJRC 1150, du temps d'une bande AM qui trônait sur l'industrie.

Le temps était à la rigolade, à la simplicité, à des voix proches du monde. Issues du monde. Richard Proulx incarnait tout cela.

Progressivement, la radio s'est métamorphosée, a parfois pris des airs, s'est consolidée, s'est rajeunie. Il y a près de 20 ans qu'il avait perdu son micro. Une ère différente s'était immiscée sans s'annoncer, faisant des victimes collatérales sur son passage. Richard Proulx aura été de ceux-là. N'empêche, il aura marqué une époque.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer