Envahissante technologie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La popularité grandissante d'objets de maison connectés à Internet - et les renseignements qu'ils communiquent à notre insu - poseront des soucis à ceux qui se soucient de nos vies privées.

Plusieurs de ces objets ont été popularisés en 2014 et l'année qui vient laisse entrevoir qu'ils occuperont une place grandissante dans les magasins, et dans nos achats pour la maison.

D'énormes progrès technologiques font en sorte que de plus en plus d'appareils dans nos maisons «s'adaptent» à nous en se rappelant de nos habitudes de consommation. Mais nous ignorons qu'ils peuvent discrètement relayer ces informations au fabricant, révélant du même coup nombre de détails concernant nos habitudes, nos déplacements, nos préférences.

De nouveaux thermostats «intelligents» savent que vous n'êtes pas à la maison, quand vous démarrez le chauffage ou la climatisation; en vous faisant miroiter des économies, ils vous livrent un relevé de votre utilisation. Qui sait si un jour le fabricant ne pourrait pas contrôler son appareil à distance sous prétexte de vous soulager de sa mise au point... et décider de l'utilisation d'énergie à votre place?

Amazon a pour sa part lancé aux États-Unis un appareil de maison qui joue la musique que vous lui demandez (à partir d'un de vos appareils connectés), répond aux questions à partir de données sur l'encyclopédie virtuelle Wikipédia, note la liste d'épicerie que vous lui dictez,etc. Un outil qui peut s'avérer amusant et utile, jusqu'à ce que l'on découvre qu'Amazon a accès à toutes les informations que vous communiquez à l'appareil, baptisé Echo. À quand des suggestions d'achat? Certains y voient là l'intrusion de Big Brother jusque dans nos maisons et crient au loup. Ils se disent que si la NSA (National Security Agency) américaine peut épier nos conversations dans sa lutte au terrorisme - dixit Edward Snowden -, que le Service canadien de renseignement de sécurité (SCRS, ou CSIS selon l'acronyme anglophone) peut faire pareil, ces objets connectés peuvent servir d'«espions» jusque dans nos maisons.

Sans aller aussi loin, il faut s'interroger sur la pertinence des grandes sociétés technologiques de colliger de telles informations. Il ne suffit pas d'être capable de le faire pour que la pratique se justifie.

Le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada a de larges préoccupations dont plusieurs sont reliées à l'«Internet des objets». Mais le champ de la domotique moderne est encore bien nouveau. Les informations que les objets transmettent à des entreprises privées sous toutes sortes de prétextes plus ou moins valables devraient être autant de mises en garde pour les consommateurs.

Ceux-ci devraient être avertis à l'avance des données qui pourraient être transmises et ils auraient à les autoriser avant toute activation. Ils devraient aussi pouvoir en désactiver certaines fonctions à n'importe quel moment,etc. Les informations ne devraient jamais être communiquées à des tiers, entreprises privées ou gouvernements.

Les concepteurs du secteur privé, souvent basés aux États-Unis, devraient être plus soucieux des lois différentes qui existent dans d'autres pays. Ils devraient reconnaître que la préoccupation des citoyens pour leurs informations personnelles et confidentielles varie de contrée en contrée; les Américains semblent par exemple plus disposés à sacrifier des pans de leur vie privée par souci de sécurité nationale.

La technologie moderne évolue rapidement, bien plus que nos lois qui sont adoptées en réaction à de nouveaux phénomènes. Nous le voyons dans tout le débat sur le service de taxi privé Uber, qui a déclenché des poursuites dans bien des pays.

Dans le cas de la domotique, la technologie s'immisce dans nos foyers, jusqu'ici crus inviolables. Là encore, les citoyens doivent être aux aguets. Et nos gouvernements doivent être plus prudents que moins, et défendre la vie privée becs et ongles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer