Train à vapeur: le travail débute

Partager

Sur le même thème

La relance du train à vapeur, dévoilée mardi, signale bien que le travail ne fait que commencer. Cet attrait touristique, forcé au repos depuis deux ans, attise toujours des passions en Outaouais, mais nous sommes loin de la coupe aux lèvres. Le plus gros du boulot reste à faire: convaincre des gouvernements - et pourquoi pas des investisseurs du secteur privé? - d'allonger les 13,2 millions$ nécessaires à sa relance, dans deux ans.

La route a été parsemée d'écueils pour ce train à vapeur... ou faut-il plutôt dire, le sol sous sa route a été trop fragile. Rappelons qu'au cours des dernières années, deux fois a-t-il été rangé en gare. La dernière fois, c'était en raison de pluies diluviennes, le 24 juin 2011, qui ont littéralement dérobé le sol dans la Côte-d'un-Mille, entre Chelsea et le secteur Hull.

Au cours de la dernière année, le comité de relance s'est affairé à prendre possession du train à vapeur comme tel, dans un premier temps, afin d'éviter son déménagement. Puis, à jeter les bases d'un service touristique renouvelé. La liste d'épicerie est longue, mais le comité s'est visiblement dit que tant qu'à le redémarrer, il valait mieux donner toute la gomme et refaire les devoirs à partir de la première page.

D'abord, il y a eu la question de sémantique. Ce train touristique a eu plusieurs noms, même si tous savaient qu'ils parlaient de la même chose. Fini les vocables de «p'tit train», de Hull-Chelsea-Wakefield, de train de Wakefield, etc. Parlons maintenant du «Train de la Gatineau». Ce train arpentera la rive de la rivière Gatineau, un point c'est tout. Cet exercice de redéfinition, simple en apparence, le décrit bien... et ferme la porte à ceux qui espéraient le voir explorer du côté de Montebello et de la Petite-Nation. Si cette option pouvait surmonter ses propres écueils d'infrastructure, cela aurait été intéressant, d'un point de vue touristique. Le visiteur, d'une même gare, aurait eu l'option de deux trajets, différents mais complémentaires, dans deux sous-régions de l'Outaouais. Mais nous n'en sommes pas là.

Le réaménagement de la gare de Hull, d'où doit partir le futur Train de la Gatineau, est sans doute la principale bonne nouvelle communiquée par la Compagnie du chemin de fer de l'Outaouais. La gare de fortune au milieu d'un parc industriel de Gatineau était une solution temporaire qui s'était imposée financièrement. Dorénavant, le train à vapeur prendra ses passagers dans ce qui devrait se développer comme un des futurs points d'ancrage du secteur touristique de Hull, le ruisseau de la Brasserie.

De là, le train fera des étapes devant le Casino du Lac-Leamy ainsi qu'à Chelsea, ce qui lui permettra d'attirer de nouvelles clientèles, au-delà de ceux qui sont attirés par un repas plus ou moins gastronomique à bord d'un train. Amateurs de plein air et excursionnistes en auront aussi pour leur argent. Notons que c'est un axe qui s'apparente à celui du train de Charlevoix, qui fait la navette entre Québec, le centre de ski du Massif, Baie-Saint-Paul et La Malbaie.

La Compagnie de chemin de fer de l'Outaouais a maintenant en main un document qui fait le tour de tous les outils nécessaires à sa relance et qui devrait rassurer les futurs partenaires. Il reste le plan d'affaires, qui n'est que basé pour le moment que sur la performance passée de 40000 passagers par an.

Ce sont les contribuables qui ont supporté l'essentiel de l'effort de relance du Train de la Gatineau. Souhaitons donc une chose: que cette relance assurera à la Compagnie de chemin de fer suffisamment de revenus et de profits pour ne plus avoir à se tourner vers le secteur public pour une autre, future relance, ou renaissance. Souhaitons qu'elle réussisse, que les partenaires croiront à cet outil touristique important, et que ce soit la fin des mauvaises nouvelles.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer