Sénateur à problèmes

Partager

Pierre Jury
Le Droit

La nomination de Michael Ferguson, un unilingue anglophone comme Vérificateur général du Canada, n'a pas été le coup du siècle de Stephen Harper. Il commence même à le reconnaître. Il jouit d'un mandat de 10 ans et il lui reste donc neuf années à servir les contribuables. Ce qui est toujours mieux que Patrick Brazeau qui lui... pourrait demeurer en poste jusqu'en 2041!

M.Brazeau est le plus jeune sénateur à la Chambre haute, où il pourrait rester jusqu'à l'âge de 75 ans, selon les règles en vigueur.

Au rythme où il accumule les bourdes, le sénateur Brazeau pourrait bien être le vrai casse-tête du premier ministre Harper. Et le revoilà dans l'eau chaude!

Les Canadiens le reconnaissent car il est celui qui était monté dans le ring contre Justin Trudeau, au début de l'année, pour une oeuvre de charité. Mais il était déjà accusé d'absentéisme au travail. Depuis, il a aussi trouvé le moyen d'insulter une journaliste via le réseau Twitter.

Maintenant, ce sénateur d'origine autochtone est accusé de bénéficier illégalement d'une allocation de résidence de 20000$. Officiellement, il dit demeurer à Maniwaki, ce qui lui permet de toucher cette allocation. Mais en réalité, il habite à Gatineau. Le réseau CTV est allé à Maniwaki où le maire Robert Coulombe, le facteur et le dépanneur du coin ont dit ne pas le voir souvent.

M.Harper paraît mal quand le nom du sénateur Brazeau fait les manchettes. Mais plus encore, c'est l'institution du Sénat qui écope. Triste!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer