Ça fait presque l'affaire de Flaherty

Partager

Pierre Jury
Le Droit

Dans son plus récent Énoncé économique, présenté mardi, le ministre des Finances a décalé d'une autre année sa cible pour un retour à l'équilibre budgétaire. Initialement prévu pour 2014-2015, Jim Flaherty concède qu'au présent rythme, le Canada ne se sortira pas de l'encre rouge avant 2016-2017. Ce ne sont évidemment pas de bonnes nouvelles pour les Canadiens.

Et M.?Flaherty n'avait évidemment pas le coeur à la fête en parlant des prévisions économiques canadiennes, mardi. Il a expliqué que la performance financière du Canada a été affectée négativement par la baisse du prix des matières premières, doublée d'un ralentissement de l'activité économique. Cette chute de régime de notre économie n'est pas étonnante: l'Europe va toujours de façon hésitante, les États-Unis montrent des signes incertains de reprise économique et la Chine est confrontée à un léger ralentissement de sa croissance. Comme les deux derniers pays sont d'énormes consommateurs de nos ressources naturelles (pétrole, métaux, bois), quand ça va couci-couça chez eux, nous nous en ressentons.

Mais il faut soupçonner que dans son for intérieur, le ministre Flaherty n'est pas si malheureux que ça de constater cette mauvaise performance de notre économie. Et si ce n'est pas lui, certainement que cela fait l'affaire de son patron, le premier ministre Stephen Harper.

Car cela leur permet de mettre en place les mesures de réduction de l'État qui sont chères à leur idéologie conservatrice. Les motifs leur tombent du ciel comme sur un plateau d'argent!

On les y encourage en plus. À la publication de ces données économiques, le Conseil du patronat du Québec a exhorté le gouvernement fédéral à «ajuster la colonne des dépenses sur celle des revenus plutôt que de reporter l'échéance du retour à l'équilibre budgétaire».

Les conservateurs à Ottawa avaient annoncé un train de mesures d'austérité budgétaire, avec leur budget du printemps. Rappelons-en quelques-unes: réduction de 19000 employés de l'État, baisse des budgets ministériels de 5,2 milliards$, ou 6,9%, rehaussement de l'âge d'admissibilité à la pension fédérale pour tous à 67 ans,?etc.

Les conservateurs, comme les Républicains aux États-Unis, ne croient pas que l'État doit agir comme agent de promotion des égalités des chances et de mitigation des forces du marché. À Ottawa, Stephen Harper et sa bande travaillent en ce sens depuis leur première élection, en janvier 2006. À commencer par la réduction de la TPS de 7 à 5%; cette seule mesure, que les économistes ont décriée en choeur, a privé le fédéral de 12 milliards$ par an. Ces milliards sur lesquels les conservateurs ont levé le nez dans l'espoir un peu futile qu'ils aideraient l'économie canadienne - ils n'ont pas empêché la récession de 2008, même si le Canada a été moins touché que les États-Unis... pour une série de facteurs, dont la vitalité de notre secteur bancaire et la dette moyenne des ménages -, ces milliards seraient donc bien utiles aujourd'hui et permettraient de présenter un bilan financier beaucoup plus rose. S'ils étaient dans la poche d'Ottawa, nous ne parlerions pas d'un équilibre budgétaire en 2016-2017, mais bien 2014-2015, comme prévu initialement.

Évidemment, il est impossible de revenir en arrière maintenant et augmenter la TPS de 5 à 6%, par exemple. Le Québec a rapidement récupéré pour ses propres besoins financiers ces taxes à la consommation.

Il ne s'agit pas ici de décrier l'importance de présenter des finances équilibrées. La dette du Canada est un boulet auquel il est sage de s'attaquer. Mais il ne faut pas que les Canadiens soient dupes de cet air un peu tristounet du ministre Flaherty. Derrière ce masque se cache un sourire savamment dissimulé qui donnera aux conservateurs toute la latitude pour mettre l'État à la mesure de leur philosophie. Ce qui veut dire bien plus petit et bien plus effacé qu'il ne l'a été dans les années Trudeau et Chrétien, et même Mulroney.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer