Chômeurs importunés

Partager

Peut-on seulement imaginer les réactions d'indignation si le gouvernement dépêchait des escouades de fonctionnaires de l'Agence du revenu du Canada avec le mandat de sonner sans préavis à la porte de résidences aléatoirement présélectionnées dans les quartiers les plus cossus du pays pour obliger des dirigeants d'entreprise, professionnels, juristes et autres éminents citoyens à remplir des formulaires sur de possibles évasions fiscales ?

Un tel scénario serait en effet surprenant. Il est bien plus facile de s'attaquer aux chômeurs, faibles et démunis. La Presse Canadienne révélait, cette semaine, que 1200 prestataires de l'assurance-emploi avaient reçu une visite surprise d'employés de Service Canada qui les avaient obligé de répondre à une série de questions, pour ensuite les convoquer à une entrevue. Pour quel motif ? Aucun, si ce n'est qu'ils soient chômeurs. Sont-ils soupçonnés de fraude? Non. Leur nom est tout simplement sorti d'un chapeau!

Perdre son gagne-pain n'est pas suffisant? Faut-il aussi se faire intimider chez soi par des agents à la recherche de suspects? C'est scandaleux !

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer