L'unifolié au Salon rouge

Partager

Pierre Allard

Dans une fédération comme le Canada, les deux ordres de gouvernement - fédéral et provincial - restent souverains dans leurs domaines de compétence respectifs. En principe, aucun n'est subordonné à l'autre, constitutionnellement ou autrement. Chacun dispose de ses pouvoirs, de ses institutions, de son personnel, de ses édifices, de ses symboles... et de son drapeau. À Gatineau comme ailleurs, l'unifolié flotte seul devant les bureaux de poste de compétence fédérale, et le fleurdelisé est hissé seul devant les écoles, de compétence provinciale.

Pour les mêmes motifs, et ce, dans le respect le plus strict du fédéralisme, l'Assemblée nationale du Québec ne devrait normalement déployer que le fleurdelisé dans ses lieux officiels. Dans le débat qui aboutit aujourd'hui autour de la présence de l'unifolié au Salon rouge, on connaît les vrais motifs de chaque parti. Aussi est-il est ironique que la position la plus conforme au principe fédéral soit celle du Parti québécois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer