Lauzon sauvée

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean Gagnon
Le Droit

La scierie Lauzon de Thurso, menacée de fermeture le 31 juillet prochain, pourra continuer d'opérer à la suite d'un accord intervenu lundi entre l'entreprise et le gouvernement du Québec.

S'il faut s'en réjouir, il faut déplorer le temps que les partis ont pris pour régler le litige, comme l'a d'ailleurs fait remarquer avec justesse le maire de Thurso, Benoît Lauzon. Pendant presque deux mois, 300 travailleurs de cette usine auront été tenus en otage, ne sachant pas quel sort les attendait au lendemain de la date butoir fixée par l'entreprise.

Les quelque 60 jours d'inquiétude vécus par ces employés sont d'autant plus incompréhensibles que la mesure avancée pour Lauzon s'applique déjà dans les Laurentides.

Lors du dernier scrutin provincial au Québec, la députée libérale de Gatineau et ministre responsable de la région, Stéphanie Vallée, proposait dans nos pages de «revoir l'application de certains éléments du nouveau régime forestier afin de l'adapter aux réalités et aux particularités de l'industrie forestière de l'Outaouais».

Voilà une proposition électorale faite il y a 16 mois à peine et qui aurait mérité d'être appliquée avec diligence à Thurso.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer