Bibliothèque centrale au centre-ville

Gatineau doit éviter un nouveau cul-de-sac

Après les interminables chicanes dans le dossier Guertin, la poussière commence à peine à retomber au conseil municipal de Gatineau. Mais déjà, on s'enthousiasme pour le prochain grand chantier gatinois.

Voilà des années qu'un projet de nouvelle bibliothèque centrale attend son tour en coulisse. Il n'est donc pas étonnant de voir le conseiller Stefan Psenak préparer le terrain à l'important débat qui s'amorce. À titre de responsable des dossiers culturels, c'est à M. Psenak de brandir le flambeau et de vanter les bienfaits qu'aurait l'apparition au centre-ville d'une nouvelle bibliothèque moderne, contemporaine, appelée à devenir la pierre d'assise de tout le réseau de bibliothèques de quartier. Le danger est grand, toutefois, de répéter les mêmes erreurs que dans le dossier du centre multifonctionnel. Avant d'enfourcher un projet grandiose qui cherche à régler tous les problèmes à la fois, les élus devront prendre garde. Il faut éviter de se retrouver dans un nouveau cul-de-sac où les députés auront beau jeu d'attendre, les bras croisés, que le conseil municipal s'entende sur un projet.

En soi, il est sain de voir grand. Et de rêver. M. Psenak se tient au fait des dernières tendances mondiales en terme de bibliothèques. Même si le règne du livre en papier n'est pas prêt de s'achever, l'avènement du livre électronique amène de nouvelles et immenses possibilités. La bibliothèque de demain ne se résumera plus à de simples rayonnages de livres. Elles deviendront un lieu de rassemblement, voire un lieu de travail. Comme le disent les urbanistes, les bibliothèques deviendront une « third place » après la maison et le boulot, où les gens iront réfléchir, boire un verre et, pourquoi pas, réinventer le monde. La Ville de Gatineau cherche à convaincre l'entreprise privée qu'elle est sérieuse dans sa volonté de relancer le centre-ville. Le projet de bibliothèque centrale arrive à point. Un investissement aussi important - on parle, au bas mot, de 30 millions - enverrait un signal clair. Surtout s'il s'accompagne d'investissements pour revitaliser les berges du ruisseau de la Brasserie. Contrairement au dossier Guertin, le conseil municipal dispose de temps pour réfléchir au redéploiement de ses bibliothèques autour d'une bibliothèque centrale. Profitons-en.

Mais il ne faut pas se leurrer. La vision à prime abord claire, limpide, rassembleuse du conseiller Stefan Psenak se butera rapidement à la réalité. Il apparaîtra vite que la Ville de Gatineau ne peut se permettre de mettre tous ses oeufs dans le même panier. « On veut une bibliothèque qui fasse parler d'elle », a dit M. Psenak. On lui objectera que les bibliothèques de quartier ont, elles aussi, besoin d'être modernisées. Que des quartiers en plein essor - le Plateau de la capitale entre autre - ont besoin d'une bibliothèque de proximité pour desservir leur population. En jouant ses atouts très tôt dans la partie, M. Psenak espère faire prévaloir sa vision. Mais n'en doutons pas : le débat risque de s'éparpiller bientôt dans toutes les directions. Les récents affrontements à propos de Guertin ont créé un important clivage au sein du conseil municipal. Des choses ont été dites qui ont laissé des traces. Les blessures n'ont pas eu le temps de cicatriser. Et il y a danger que le débat sur la bibliothèque centrale se polarise, prenne rapidement une tournure politique... et qu'on se retrouve de nouveau dans un cul-de-sac.

Le maire Marc Bureau a comme politique de faire financer aux deux tiers ses grands chantiers municipaux. C'est une approche qui se défend tout à fait. De la sorte, l'impact sur le compte de taxes des contribuables est amoindri. Une telle approche est toutefois exigeante. On l'a vu dans le dossier du centre multifonctionnel : pour convaincre les députés d'ouvrir leurs goussets, le maire Bureau doit forger un consensus parmi ses élus, et parmi la population. Il n'a pas réussi à le faire pour le projet d'amphithéâtre sur Montcalm. Espérons qu'il a appris des erreurs commises dans le cheminement du dossier Guertin. À lui de s'assurer que les discussions sur le redéploiement des bibliothèques ne partent pas dans toutes les directions. Et que le projet qui sera retenu, au terme de tout le débat, pourra rallier l'indispensable consensus.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer