Interconnexion, interdépendance

Pierre Bergeron
Le Droit

Cela aura pris onze ans, mais c'était essentiel, incontournable.

L'inauguration par le premier ministre Jean Charest de la nouvelle interconnexion Québec-Ontario au poste de l'Outaouais, situé à L'Ange-Gardien, est beaucoup plus qu'un simple branchement pour sécuriser le réseau électrique à la suite de la crise du verglas de 1998.

Ce bouclage entre le Québec et l'Ontario démontre jusqu'à quel point le marché nord-américain de l'énergie est intégré et interdépendant. Qui plus est, il fait partie de l'arsenal de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre en mettant à profit la richesse énergétique du Québec.

La veille, le premier ministre ontarien Dalton McGuinty présentait la Loi sur l'énergie verte afin de stimuler et d'encadrer les projets d'énergie renouvelable, dont l'hydroélectricité, et accroître la conservation.

Cette loi, entre autres, établit des tarifs de rachats garantis pour l'énergie renouvelable, instaure un processus d'approbation « tout compris », établit des normes strictes d'efficacité énergétique et fixe des limites de proximité pour les éoliennes.

Cette Loi sur l'énergie verte n'est pas isolée de ce qui se passe ailleurs sur le continent. Tous les gouvernements essaient de mettre en place des mécanismes de réglementation, d'approbation et de développement de filières d'énergie renouvelable.

En cela, l'Ontario et le Québec ne sont pas différents des autres. Ils se heurtent aux mêmes obstacles du « pas dans ma cour », du « pas dans ma ligne de vision », du « pas dans mon champ auditif ». Quand ce ne sont pas les trois à la fois.

Ceux qui sont opposés à tout développement énergétique nous servent les mêmes sempiternels arguments de la conservation de l'énergie comme alternative aux barrages des uns, aux éoliennes ou aux fermes solaires des autres. Il ne faut pas voir la conservation uniquement comme une alternative au développement énergétique, mais comme faisant partie des solutions essentielles à nos défis énergétiques. Tous les petits et grands gestes de conservation doivent s'ajouter aux autres solutions d'énergie renouvelable.

Notre sevrage des énergies fossiles ne sera pas facile. Il ne sera pas instantané. C'est pourquoi cette interconnexion n'est pas qu'une mesure de sécurité énergétique. Elle est un signe d'interdépendance entre nos économies à l'intérieur de la grande économie du nord-est américain.

En luttant contre le développement hydroélectrique du Québec, les apôtres de la conservation à tout acabit ne rendent service à personne : ils créent l'illusion du développement par les seules économies d'énergie. Tant mieux si nous en utilisons moins. Tant mieux si nous mettons en place des mesures pour nous y encourager ou nous y contraindre. Tant mieux aussi si des sources d'énergie propre remplacent les centrales au charbon de l'Ontario et du Midwest américain, dont la pollution se déverse sur nos têtes.

Cette nouvelle interconnexion énergétique est aussi un symbole de l'interconnexion - parfois en devenir - des économies ontarienne et québécoise.

On peut s'étonner de tenir ce langage qui devrait relever de l'évidence.

Le prix de la liberté

La visite d'Ingrid Betancourt doit nous rappeler de ne jamais oublier le prix de la liberté.

Elle en a payé le prix au cours de sa longue captivité. Elle en est aujourd'hui la messagère. Nous nous devons de l'écouter.

Pour nous, la liberté fait partie des acquis au point où elle est à la fois singulière et plurielle. Notre charte des droits et libertés se décline au pluriel: liberté de conscience et de religion, de pensée, de croyance, d'opinion et d'expression, liberté de réunion pacifique et d'association.

Ingrid Betancourt est venue nous parler de la liberté au singulier, celle qui se décline d'abord dans la dignité de la personne libérée de ses chaînes, celle que nous n'avons pas le droit d'oublier.

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer