Kyle Turris risque de coûter très cher...

Combien pourra demander Kyle Turris si Mika Zibanejad... (Archives, Associated Press)

Agrandir

Combien pourra demander Kyle Turris si Mika Zibanejad vaut 5,35 millions $ US par année ?

Archives, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / Lorsque les Rangers de New York ont dévoilé les détails du nouveau contrat de Mika Zibanejad, mardi, j'ai réagi en trois temps.

J'ai d'abord été content pour ce très gentil jeune homme qu'on a vu grandir, pendant cinq ans, dans l'organisation des Sénateurs. Le jeune garçon qui est débarqué à l'été 2011 est désormais un homme. Il sera traité et, surtout, payé comme un centre numéro un dans la LNH.

La surprise a vite pris le dessus. En cherchant à éviter une douloureuse séance d'arbitrage, les dirigeants des Rangers ont été très généreux. Un salaire annuel de 5,35 millions $ US et un pacte de cinq ans, c'est beaucoup pour un joueur qui a connu une seule saison de plus de 50 points.

J'ai enfin ressenti un brin de sympathie pour Pierre Dorion.

Dans les prochains mois, le directeur général des Sénateurs devra s'asseoir avec Kyle Turris pour jeter les bases de son prochain contrat.

Le centre numéro un des Sénateurs, un modèle de constance, pourrait accéder à l'autonomie complète le 1er juillet 2018.

Si Zibanejad vaut 5,35 millions $ US par année, combien pourra-t-il demander ?

Turris a facilement atteint le plateau des 50 points dans trois de ses quatre saisons passées chez les Sénateurs. Lors de la quatrième année, il a joué pendant près de quatre mois avec une cheville à moitié arrachée.

Avec son budget interne serré, Dorion doit déjà composer avec deux joueurs qui gagnent plus de 7 millions $ US. Turris pourrait-il se montrer très gourmand ? Pourrait-il tenter de rejoindre Dion Phaneuf et Bobby Ryan dans ce club exclusif ?

Je n'aurais jamais cru ça possible. Cela dit, dans un monde où un joueur comme Zibanejad vaut 5,35 millions $ US, tout est possible.

En vertu des règlements en vigueur dans la convention collective, Dorion a le droit de négocier avec les représentants de Turris depuis le 1er juillet dernier.

Il ferait bien de ne pas trop laisser traîner les choses. Parce qu'à l'été 2018, il devra également régler le dossier de Mark Stone. Celui-là sera joueur autonome avec compensation. Si tout va comme prévu, il commandera un salaire imposant quand même.

On ne parlera pas non plus de ce qui s'en vient, à l'été 2019. Erik Karlsson pourrait à son tour accéder à l'autonomie complète.

Connor McDavid, le meilleur attaquant sur la planète, vient de signer un contrat d'une durée de huit ans qui lui rapportera un salaire annuel de 12,5 millions $ US.

Tant qu'à tisser des comparaisons, posons-nous cette question : combien vaudra le meilleur défenseur au monde s'il décide d'offrir ses services aux plus offrants ?

. . . . . . . . . . 

En attendant de s'attaquer à tous ces gros dossiers, Dorion mérite des félicitations. On aime bien sa dernière mise sous contrat.

À 35 ans, Johnny Oduya n'est possiblement plus l'ombre du défenseur qu'il a déjà été. Il aura peut-être du mal à toucher certains de ses bonis liés aux performances. Il ne sera sans doute pas un des trois défenseurs les plus utilisés par Guy Boucher la saison prochaine.

Sa présence dans la formation, en début de saison, sera positive pour Thomas Chabot. 

Si le vétéran entreprend la saison à la gauche de Karlsson. On n'ajoutera pas, inutilement, de la pression sur les épaules du jeune.

Notre bon ami Denis Potvin, qui s'y connaît, a l'habitude de répéter qu'un défenseur ne sait pas ce qu'il fait, sur une patinoire, avant d'avoir joué 400 parties dans la LNH.

Il ne sert à rien de précipiter les choses en confiant à Chabot un rôle qui ne lui convient pas.

Si on se rend compte que sa place est dans la Ligue américaine, l'automne prochain, qu'on l'envoie à Belleville. Un pas devant l'autre. Un match à la fois.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer