Les deux Alain et leur «grosse» bombe

Le président des Olympiques de Gatineau, Alain Sear,... (PATRICK WOODBURY, Le Droit)

Agrandir

Le président des Olympiques de Gatineau, Alain Sear, et le président de Vision multisports Outaouais, Alain Sanscartier

PATRICK WOODBURY, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / Il faut la prendre avec un gros grain de sel, cette « bombe » lâchée devant les membres du conseil municipal de Gatineau, tard lundi après-midi.

Je ne doute pas de la véracité de l'histoire. Les propriétaires des Olympiques ont fort probablement reçu une offre d'achat d'un groupe d'investisseurs intéressés à déménager leur franchise.

Le conseil d'administration a pris le temps de l'étudier, c'est évident.

Tout cela ne veut surtout pas dire qu'elle a été considérée sérieusement.

Il y a toujours eu, quelque part, des investisseurs intéressés à se lancer dans l'aventure du hockey junior. Cette année, il est de notoriété publique que des gens d'affaires à St. John's flirtent avec la LHJMQ.

La capitale de Terre-Neuve est dotée d'un superbe aréna, le Mile One Centre. Or, cet amphithéâtre de 7000 sièges vieux d'une quinzaine d'années pourrait être vide, l'automne prochain. Les IceCaps de la Ligue américaine, qui ont servi de club-école aux Jets de Winnipeg, puis au Canadien de Montréal, déménageront à la fin de la saison.

Je ne sais pas pour vous, mais si j'étais à leur place, je commencerais par identifier les équipes qui sont en difficultés ou qui font face à un avenir incertain.

Allo, Gatineau ? Voici une offre que nous jugeons très généreuse. Prenez le temps de bien l'évaluer. Nous comprenons que ça négocie fort, chez vous. Toutefois, s'il fallait que le projet de nouvel amphithéâtre aboutisse dans un cul-de-sac, sachez que nous sommes là. Tenez, voici notre carte d'affaires. Nous avons même pris soin d'ajouter à la main notre numéro de fax, à l'endos. Vous pouvez nous rejoindre n'importe quand.

Le collègue Jean-François Plante nous apprend qu'au moins trois autres organisations ont été approchées par le même groupe dans les dernières semaines. Jusqu'à maintenant, ils auraient essuyé une série de refus. À force de pêcher, ils finiront bien par prendre un poisson.

Il pourrait être utile de revenir sur l'ambiance qui régnait lorsque cette « bombe » a été larguée par les deux Alain.

Alain Sanscartier, président de Vision multisports Outaouais, a été le premier à parler. Il a pris sa grosse voix de coach. À grands coups d'index sur la table, devant les membres du conseil municipal, il a remercié les Olympiques d'avoir eu « l'audace de refuser une offre d'achat des plus raisonnables ».

À ses côtés, le président des Olympiques Alain Sear semblait plus calme. Il s'est exprimé davantage comme le ferait un directeur général.

Il a quand même lancé un message aux élus. « Je vous demande d'enterrer vos haches de guerre. Si ce projet-là ne passe pas, c'est qu'il n'y a pas de positif dans la chambre, ici. »

Techniquement, nous n'étions pas dans une « chambre » de hockey, lundi après-midi, mais bien dans la salle des comités de la Maison du citoyen.

Ça ressemblait quand même à s'y méprendre à un discours qu'on livre à une équipe de hockey avant un gros match.

Je n'ai toujours pas compris pourquoi ils ont choisi de révéler ces informations à ce moment précis.

Ils en avaient peut-être ras le pompon. Ils avaient écouté, pendant près de six heures, les politiciens débattre de leur projet. Encore une fois, les trois ou quatre mêmes voix se faisaient entendre autour de la table. Ce sont les mêmes voix qui, depuis le tout début, cherchent par tous les moyens à mettre des bâtons dans les roues. Brandir le spectre d'un déménagement n'aura probablement aucun effet sur eux.

Les autres ? Plus la journée avançait, plus on sentait qu'ils s'étaient ralliés. Le vote officiel, dans quelques heures, nous dira bien si, comme Le Droit titrait, mardi, « c'est dans la poche ».




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer