Ailier gaucher recherché

Nail Yakupov souhaite un «nouveau départ» dans un environnement... (Bernard Brault, Archives La Presse)

Agrandir

Nail Yakupov souhaite un «nouveau départ» dans un environnement où il serait de nouveau considéré comme un attaquant de premier plan.

Bernard Brault, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / Entre votre brunch et votre souper de Pâques, ce week-end, vous avez pris le temps de vous informer. Vous avez vu que Nail Yakupov s'est confié à un journaliste russe. Les gens qui ont pris le temps de traduire l'entrevue ont confirmé ce qu'on pensait, à savoir qu'il souhaite quitter Edmonton au plus vite.

En entrevue sur les ondes de Sportsnet, lundi, l'agent Igor Larionov a confirmé l'histoire. Son client aurait besoin d'un «nouveau départ» dans un environnement où il serait de nouveau considéré comme un attaquant de premier plan. Selon lui, six à sept organisations de la LNH seraient prêtes à lui accorder cette opportunité.

Je suis convaincu à 95% que les Sénateurs font partie du groupe. Dans les semaines qui ont précédé la date limite des transactions, on m'a confié à quelques occasions que Bryan Murray a de l'intérêt pour celui qu'on surnomme «Yak».

L'ancien premier choix n'occupe certainement pas le sommet de sa liste. S'il avait le choix, Murray préférerait sans doute mettre le grappin sur Jonathan Drouin.

Mais Drouin est - juste un peu - plus jeune. Ce petit détail fait en sorte que sa valeur est - passablement - plus élevée.

Dans les négociations, son directeur général à Tampa, Steve Yzerman, se montrerait fort gourmand.

Si jamais il devait s'avérer trop gourmand pour Murray, je ne serais pas trop surpris de voir Yakupov aboutir à Ottawa.

Après quatre saisons peu productives en Alberta, le dg des Oilers Peter Chiarelli ne pourra pas se montrer trop gourmand.

En plus, il touchera un salaire raisonnable de 2,5 millions $US la saison prochaine, dans la dernière année de son contrat. Il sera joueur autonome avec compensation à l'été 2017. L'équipe qui fera son acquisition prendra donc un risque calculé.

Yakupov a le profil tout indiqué pour une organisation économe comme celle des Sénateurs.

Un dernier élément me permet de croire que Murray - ou son éventuel successeur - pourrait mettre le paquet pour l'acquérir. Une série d'événements qui se sont bousculés dans les derniers mois font en sorte que les Sénateurs auront besoin de faire le plein d'ailiers gauchers.

Clarke MacArthur abdique. Il n'effectuera pas un retour au jeu cette saison. Devant les médias, lundi matin, il faisait le brave. Il jure qu'il récupérera son poste au prochain camp d'entraînement.

Quand les collègues se sont tournés vers son voisin Zack Smith, dans le vestiaire, MacArthur m'a confié qu'il compte mettre les bouchées doubles durant l'été. Il s'est même déniché un entraîneur personnel spécialisé dans le développement d'habiletés techniques, le Québécois François Méthot.

Après avoir passé une année complète sur la touche, est-ce que ça lui permettra de retrouver sa place dans un des deux premiers trios?

Mike Hoffman doit en principe revenir à Ottawa en septembre. Il pourrait - et devrait - connaître une troisième saison consécutive de 25 à 30 buts. Sauf que pour assurer son avenir à long terme ici, il aurait intérêt à s'entendre à long terme avec les Sénateurs prochainement.

Sinon, rien ne dit qu'il ne terminera pas la saison 2016-2017 sous d'autres cieux.

Reste le bon Zack Smith. Il vient de connaître une saison exceptionnelle. Il n'a pas volé sa place à l'aile gauche du premier trio. Il n'a pas non plus volé sa nomination à titre de finaliste au trophée Bill-Masterton.

Sauf qu'une saison exceptionnelle, c'est souvent ça: exceptionnel. Smith a 27 ans. C'est un peu tard pour connaître sa première «grosse» campagne offensive dans la LNH.

Je me suis amusé à poser la question à Dave Cameron, mardi. Je lui ai demandé si les attentes envers Smith allaient désormais changer.

Sa réponse me laisse croire qu'on s'attend à ce qu'il redescende de son nuage et qu'il redevienne un attaquant de troisième ou quatrième trio la saison prochaine.

Vous voyez où je veux en venir?

Un ailier gaucher, capable de récolter des points et d'évoluer dans un des premiers trios. Ça va devenir une priorité pour Ottawa, et rapidement à part ça.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer