La soirée gâchée de Kane

Patrick Kane a offert toute une performance jeudi... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Patrick Kane a offert toute une performance jeudi soir au Centre Canadian Tire.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / Il y avait inexplicablement plusieurs bancs vides dans les hauteurs du Coffre d'outils, jeudi soir, pour la visite des champions en titre de la coupe Stanley.

Les absents ayant toujours tort, ils ont manqué tout un spectacle signé Patrick Kane, le meilleur compteur de la LNH cette saison. Et Mike Hoffman n'était pas piqué des vers non plus.

Le numéro 88 des Blackhawks de Chicago était en pleine forme pour sa seule visite de la saison dans la capitale, y allant d'un but et deux passes dans cette défaite de 4-3 en prolongation des siens, un 21e match de suite avec au moins un point pour lui, ce qui égalait une marque d'équipe établie en 1971-1972 par le légendaire Bobby Hull.

Sa deuxième passe pour créer l'égalité à mi-chemin en troisième période était un bijou comme peu de joueurs sont capables d'en signer, une passe à contre-courant du revers sans regarder alors qu'il avait Kyle Turris sur le dos derrière le but des Sénateurs, attirant le gardien Craig Anderson avec lui pour donner une cage béante à Artem Anisomov.

«Quand je joue, je ne pense pas à une séquence ou à quoi que ce soit d'autre, j'essaie de jouer ce match et me concentrer sur mon travail. Mais quand tu es à égalité avec Bobby Hull pour quelque chose, considérant la carrière qu'il a eue, c'est pas mal spécial», a commenté Kane à la fin de sa soirée.

Joueur spécial lui-même, Kane était dangereux chaque fois qu'il touchait la rondelle et son club avait parfois l'air des Harlem Globe Trotters contre les Generals de Washington tellement il contrôlait le jeu à sa guise. 

«Ils nous ont mis sur les talons à l'occasion, mais on a réussi à reprendre du momentum en avantage numérique en troisième. Parfois, il faut s'accrocher du mieux qu'on le peut pour rester en vie pour finir une période», soulignait avec à-propos le gardien Craig Anderson dans le vestiaire des gagnants, lui qui a profité d'un poteau frappé par Jonathan Toews en fin de troisième.

Même les joueurs spéciaux font des erreurs cependant et Kane, Toews et Duncan Keith étaient le trio sur la glace pour la prolongation. Quand Erik Karlsson a débordé ce dernier le long de l'aile pour ensuite refiler à Hoffman dans l'enclave, Kane est arrivé trop tard.

«À trois contre trois, tout peut arriver. Ils ont eu leur chance, j'ai tenté de me replier, mais Hoffman a réussi un bon tir. N'importe quoi peut arriver», mentionnait Kane à ce sujet.

L'attaquant originaire de Buffalo sera heureux qu'un autre sujet n'ait pas été abordé au cours de la journée, celui de l'enquête pour viol dans son patelin qui a été abandonnée il y a un mois à cause que le dossier était «truffé de doutes raisonnables» alors que la présumée victime a décidé de ne plus y collaborer, en plus.

Pour Toews, les performances de son coéquipier et ami cette saison dans ces circonstances sont particulièrement remarquables, mentionnait-il en matinée.

«Je suis surpris, impressionné et en même temps, je suis fier et content pour lui, de la façon qu'il joue. Jusqu'à maintenant, c'est le meilleur joueur dans la ligue, après toute cette pression-là, tout le monde qui le critiquait sans savoir vraiment c'était quoi la situation. Ce n'est pas une position facile pour un joueur comme lui, spécialement après avoir joué comme il l'a fait dans les séries l'an passé et avoir gagné une coupe. Ses coéquipiers et ses amis dans le vestiaire sont très fiers de lui, on souhaite qu'il continue à jouer comme ça», a-t-il confié dans son français toujours excellent.

C'est effectivement ce que Patrick Kane a fait jeudi soir à Ottawa. J'ai déjà hâte de le revoir en action, le 3 janvier à Chicago. Ce gars-là vaut le prix d'admission à lui seul.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer