Une profondeur mise à l'épreuve

Milan Michalek (devant le gardien des Flyers) devra... (Marc DesRosiers, USA TODAY Sports)

Agrandir

Milan Michalek (devant le gardien des Flyers) devra s'absenter pour une longue période, selon son entraîneur, après avoir bloqué un lancer adverse avec une main.

Marc DesRosiers, USA TODAY Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE/ C'est assez rare que Dave Cameron se trempe de la sorte.

Quand il a déclaré après le revers de 4-2 des siens aux mains des Flyers mardi soir au Coffre d'outils que le coup de coude de Radko Gudas à la tête de Mika Zibanejad en début de troisième méritait «une majeure de cinq minutes», il avait parfaitement raison.

«C'est ça la ligue maintenant, on veut éliminer les coups à la tête, non? Je serai en état de choc si ça ne fait pas l'objet d'une révision et qu'il n'y a pas de suspension», a-t-il ajouté.

Cette possible commotion cérébrale, au moins la septième cette saison chez les Sénateurs, a mis à l'épreuve la profondeur de cette équipe qui avait déjà perdu les services de Milan Michalek plus tôt.

Depuis le temps que je dis que Jean-Gabriel Pageau mérite une chance sur un trio plus offensif, il l'a obtenue avec le 93 rentré au vestiaire, se retrouvant entre Mark Stone et Zack Smith tandis que c'est Curtis Lazar qui s'est retrouvé au centre de la troisième ligne, avec les Alex Chiasson, Chris Neil et Shane Prince en rotation.

Pageau a d'ailleurs raté la meilleure chance de créer l'égalité de son club alors qu'il restait environ quatre minutes à faire et qu'il s'est échangé la rondelle avec Chris Wideman, mais il a raté quelque peu son tir et le gardien Steve Mason a effectué l'arrêt.

Reste à voir s'il obtiendra à nouveau une telle chance dans l'éventualité d'une absence prolongée de Zibanejad. Il la mérite certes plus que Lazar, à mon avis.

Les Flyers, dont c'était la troisième victoire de suite, avaient nettement plus fière allure que lorsqu'ils furent les derniers visiteurs à Kanata, il y a 10 jours. Ils avaient alors été blanchis 4-0.

«Nous n'avons pas gagné beaucoup de parties consécutives, mais nous sommes en train de nous bâtir une confiance. Tout le monde a la tête haute, on sait qu'on a une bonne équipe et nous sommes une famille qui se tient ensemble. Il faut continuer à jouer de cette façon. On a envoyé la rondelle derrière leurs défenseurs et on est allé la chercher», soulignait l'auteur du but gagnant, Wayne Simmonds, qui a joué un fort match en préparant aussi le but dans un filet désert de Sean Couturier en fin de rencontre.

Ce dernier a aussi obtenu deux passes dans la victoire des siens, préparant le premier but dans la LNH du Russe Evgeny Medvedev.

Scène assez cocasse dans le vestiaire des visiteurs, Medvedev s'est servi de son téléphone intelligent pour traduire du russe à l'anglais ce qu'il voulait dire au sujet de ce but. Jamais vu ça auparavant.

«Je suis très content et fier d'avoir marqué ce premier but. Je remercie mon coéquipier (Couturier) pour la belle passe qui m'a permis de marquer. C'était un bon match, une excellente victoire», a-t-il dit.

Ce n'était pas un si bon match que ça pour les locaux, qui revenaient à la maison et ont encaissé une deuxième défaite de suite.

Dave Cameron n'aimera pas regarder la vidéo de la rencontre et constater qu'en plus de n'avoir rien appelé sur le coup à la tête de Zibanejad, il y a eu six joueurs sur la patinoire pendant un bon moment avec le premier but du match, celui de Shayne Gostisbehere.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer