Campbell ira au bal avec Powell

Le demi à l'attaque William Powell revendique une... (Archives, La Presse Canadienne)

Agrandir

Le demi à l'attaque William Powell revendique une moyenne de 5,9 verges par course.

Archives, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE/ Une théorie veut qu'un joueur établi ne perd pas son poste en raison d'une blessure.

Une autre est que lorsqu'on est invité au bal, on danse avec la personne qui nous y a amené.

À l'approche de la finale de l'Est dans la Ligue canadienne de football, qui aura lieu dimanche à la Place TD contre les Tiger-Cats de Hamilton, il faut saluer la décision de l'entraîneur-chef Rick Campbell de continuer d'y aller avec William Powell comme demi à l'attaque, même si Jeremiah Johnson est prêt à revenir au jeu après une absence d'un mois en raison d'une dislocation d'un pied.

Johnson a beau avoir chassé Chevon Walker d'Ottawa avec son excellent début de saison, récoltant neuf touchés par la course ainsi que 448 verges de gain en 97 courses, l'ancien de la NFL Powell a été encore plus productif avec une verge de moins en seulement 76 portées, une moyenne de 5,9 verges par course (contre 4,6 pour Johnson).

Powell me fait beaucoup penser à Reggie Barnes, l'ancien demi des Rough Riders au début des années 1990 qui n'était cependant plus ici la dernière fois qu'ils ont pris part aux séries éliminatoires de la LCF, en 1994 - un revers de 26-16 à Winnipeg après une saison où ils avaient compilé une piètre fiche de 4-14.

«Powell va être le partant, il est le gars et il nous reste à décider si on veut utiliser une rotation (avec Johnson). On va prendre cette décision (samedi), à savoir si on y va avec deux Américains comme demis, ou si l'un sera désigné pour jouer sur les unités spéciales. La bonne nouvelle est que (Johnson) est une option», a raconté Campbell après l'entraînement des siens vendredi, auquel assistaient plusieurs journalistes en plus de familles profitant d'un congé pédagogique.

Il a beau s'être fait faire le coup de Wally Pipp (ce joueur des Yankees qui a pris congé en raison d'un mal de tête pour être remplacé par Lou Gehrig, qui a ensuite joué 2130 parties consécutives), Johnson me confiait qu'il n'est pas amer face à la tournure des événements.

«Les blessures sont une grande partie du football. Tu ne veux pas que ça t'arrive, évidemment, mais tu ne peux en vouloir à un autre joueur. Will et moi, nous faisons la même chose, on est au coeur de l'attaque et il faut aider l'équipe à gagner avant de penser à soi-même», dit-il.

Powell n'est pas surpris d'être appuyé de la sorte par celui qui lui a laissé son poste bien malgré lui. «Ça fait partie du football et comme équipe, nous sommes une confrérie qui veut aller de l'avant et gagner», dit-il.

Prédiction de Pruneau

Parlant de gagner, le secondeur Antoine Pruneau avait beaucoup fait jaser en début et en fin de saison avec sa prédiction d'une campagne de 12 victoires pour le Rouge et Noir, qui s'est finalement avérée exacte. Il a récemment confié au collègue Martin Comtois qu'un autre collègue, anglophone, lui avait «un peu mis les mots dans la bouche» en écrivant ça, ce que son patron Marcel Desjardins n'avait d'ailleurs pas trop apprécié.

Ça ne l'a pas empêché de sortir à nouveau sa boule de cristal quand le collègue en question, Don Brennan, du Ottawa Sun, et moi l'avons approché pour lui demander le pointage du match de dimanche.

«Je vais essayer ça, on va dire 27-13... pour le Rouge et Noir évidemment. Marcel m'avait dit de ne pas parler de ces choses-là, et je viens de le faire à nouveau. Vous m'avez eu», a-t-il lancé en riant.

C'est de bonne guerre et ça ne devrait pas être le genre de déclaration qui va se retrouver sur un tableau dans le vestiaire des Tiger-Cats. Après tout, c'est le contraire qui serait surprenant, si un joueur affirmait qu'il pense que son club va perdre son prochain match.

Si le sympathique numéro 6 a raison encore une fois, il faudra retourner le voir pour obtenir ses choix pour la loterie 6/49...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer