Fini le jeu des prédictions

La saison 2015-2016 de la LNH s'est mise en branle mercredi et jeudi sans que... (Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Bernard Brault, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La saison 2015-2016 de la LNH s'est mise en branle mercredi et jeudi sans que nos «experts» vous offrent leurs prédictions.

J'espère que ça ne vous manque pas trop parce que je pense qu'il est temps de cesser de se prêter à ce jeu annuel.

Si une autorité comme Bob McKenzie, de TSN, refuse de jouer alors qu'autour de lui, tous les analystes et blogueurs s'y prêtent allégrement, il y a probablement une leçon à tirer. Le gars va faire son entrée dans l'aile médias du Temple de la renommée le mois prochain, après tout.

Le coach Alain Sanscartier a poursuivi la tradition dans la chronique qu'il signe sur le site de RDS, où il a écrit qu'il voit le Canadien prendre le deuxième rang dans l'Est et les Sénateurs conserver le septième rang acquis l'an passé, pour votre information.

Le collègue de la page 8, Denis «la Bottine» Gratton, pourra peut-être se servir de son propre espace pour vous dire ce qu'il entrevoit. Connaissant sa partisanerie aveugle, j'imagine qu'il va donner la coupe Stanley à «ses» Sénateurs et qu'il va voir le Tricolore prendre des vacances hâtives.

Pour ma part, j'ai l'impression qu'on a affaire à deux clubs assez moyens qui dont le succès repose sur les épaules de deux super-vedettes, Erik Karlsson et Carey Price. Je peux penser qu'ils vont se tailler une place en séries aujourd'hui, mais les données peuvent tellement changer en cours de saison, avec les blessures et les échanges, que je peux aussi bien me mettre le doigt dans l'oeil en leur conférant tel ou tel rang maintenant.

Ça va se passer sur la glace, de toute façon, aussi bien se contenter de rapporter ce qui s'y passe et qu'on observe sans avoir à se prendre pour Nostradamus.

Peut-être qu'on se reprendra pour la «vraie» saison, les séries éliminatoires, au printemps, si la demande est là.

***

C'est plutôt mal parti pour Russell Martin et les Blue Jays dans leur série contre les Rangers du Texas. Leur revers de jeudi au Roger Centre fait doublement mal parce que leurs vedettes Josh Donaldson et Jose Bautista n'ont pas terminé la rencontre.

Le baseball est un sport bien imprévisible, cependant, où l'avantage du terrain n'a que peu d'importance, on l'a vu quand les Astros et les Cubs sont allés gagner les matches de «quatrièmes as» aux domiciles des Yankees et des Pirates.

Ce qui est constant au mois d'octobre, c'est que les meilleurs lanceurs ont plus souvent qu'autrement le dessus sur les frappeurs de puissance. Et ça, pour les partisans des Jays, ça doit être un peu inquiétant.

***

Une correction importante à apporter à ma chronique de mercredi sur le sujet de la cocaïne qui serait plus populaire auprès des joueurs de la LNH, c'est Mike Richards, des Kings de Los Angeles, qui a connu des démêlées avec la loi cet été (arrêté aux douanes en possession d'une substance réglementée) et non Brad Richards, des Blackhawks.

***

On n'y était pas en photo jeudi, mais après le parc Gilbert-Garneau de Gatineau, c'est au parc Overbrook d'Ottawa, du quartier du même nom, que la sixième Patinoire des Sénateurs sera construite. La compagnie d'un des copropriétaires du Ottawa Sports and Entertainment Group (OSEG), John Ruddy (Trinity Development Group), sera le commanditaire de cette patinoire extérieure munie de bandes et de lumières.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer