Prélude aux Panams

La karatéka de L'Ange-Gardien Kamille Desjardins portera la... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

La karatéka de L'Ange-Gardien Kamille Desjardins portera la flamme des Jeux panaméricains aujourd'hui

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La flamme des Jeux panaméricains qui sera de passage à Gatineau et Ottawa aujourd'hui n'a pas exactement le même cachet que sa grande soeur des Jeux olympiques. Ça n'empêche pas Kamille Desjardins d'avoir hâte de la porter bien haut quand elle partira de la Maison du citoyen ce matin vers 9 h pour ensuite traverser le pont Alexandra afin de se rendre à Rideau Hall, puis ensuite à l'Hôtel de Ville et au Temple de la renommée des sports d'Ottawa.

Pour la karatéka de L'Ange-Gardien, c'est une belle occasion de se tremper dans le bain de ces jeux qui débuteront le 10 juillet à Toronto, surtout qu'elle ne sera pas aux cérémonies d'ouverture où la flamme sera placée dans une vasque pour signaler l'ouverture de la compétition.

« Je reviens d'un camp de trois jours à Toronto, et maintenant l'entraînement va se poursuivre en Outaouais avant de retourner à Toronto (pour le deuxième bloc des Panams). Porter la flamme entre les deux, ça va peut-être me donner un petit boost de motivation », m'a-t-elle raconté récemment.

C'est en tant que membre de l'équipe de relève CIBC depuis trois ans, un programme de bourse et de mentorat pour athlètes amateurs à l'avenir prometteur, que la jeune femme de 22 ans a été sélectionnée pour cet honneur.

« Nous sommes 67 athlètes à travers le Canada, un par sport. À travers ça, on avait des concours de réseaux sociaux à faire et différentes tâches. Avec l'accumulation de ces tâches, il y avait un prix à gagner, on ne savait pas ce que c'était au départ, mais on a ensuite appris qu'on avait gagné de porter le flambeau des jeux », a-t-elle expliqué.

Comme le karaté n'est pas encore un sport olympique, les Jeux panaméricains de Toronto, qui vont réunir 41 pays, sont la plus importante compétition multisport à laquelle celle qui a remporté le titre d'athlète féminine nationale par excellence au Gala Loisir sport Outaouais de l'an dernier peut aspirer.

« Ce sont les plus gros championnats où on peut aller et c'est notre seule chance de voir les athlètes des autres disciplines. Pour l'instant en tout cas, on espère encore pour les Jeux olympiques de 2020 à Tokyo », mentionne-t-elle.

LA PRÉPARATION D'ABORD

Gagnante de l'Open de São Paulo, au Brésil, à la fin mai, dans sa catégorie (61 kg et moins), elle ne se fixe pas d'objectif en terme de performance dans la Ville Reine, où elle sera en compétition le 24 juillet.

« Pour l'instant, je me concentre vraiment sur ma préparation. Ça va être une super belle expérience, ma première aux Jeux panaméricains. J'ai déjà fait des compétitions d'envergure, c'était mon troisième ou quatrième championnat du monde. Je ne pense pas que les partisans que je vais avoir là vont me stresser. Je pense que mon niveau d'énergie va plutôt monter. Je me prépare à juste embarquer dans le combat et me battre à fond contre les autres filles. Je ne pense pas au résultat pour l'instant, je vais y aller comme ça va y aller et si je suis bien préparée, les résultats vont venir », pense-t-elle. Deux autres karatékas de la région seront des Panams de Toronto, soit la Gatinoise Camélie Boisvenue et Jasmine Landry, d'Ottawa, mais qui s'entraîne à Masson-Angers.

La flamme des Panams, qui était à Petawawa hier, a été allumée lors d'une cérémonie traditionnelle à la pyramide du soleil à Teotihuacan, au Mexique, le 30 mai dernier. À son arrivée à Toronto, elle aura parcouru 5 000 km sur la route et 15 000 km dans les airs, passant dans les mains de 3000 porteurs à travers 130 communautés. Elle restera à Ottawa pour la fête du Canada avant de partir vers Kingston jeudi. Pour ce qui est du relais de la flamme du côté ottavien, l'ex-paralympien Hervé Lord, qui était membre de l'équipe canadienne de hockey-luge, sera un des porteurs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer