Anderson doit partir

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est la version ottavienne de Price ou Halak, cinq ans plus tard.

Quel gardien les Sénateurs devraient-ils échanger: Craig Anderson ou Robin Lehner?

Une transaction impliquant un de ces deux cerbères a été rendue nécessaire par la fin de saison extraordinaire du Hamburglar, Andrew Hammond, qui s'est vu consentir un contrat de trois ans le mois dernier.

Le directeur général Bryan Murray en a parlé la semaine dernière. Sept équipes l'ont déjà appelé pour s'enquérir de la disponibilité d'Anderson, 34 ans, et de Lehner, 23 ans. À travers les branches, il laisse filtrer qu'il y aurait plus d'intérêt pour le Suédois qui a terminé la saison sur la touche en raison d'une commotion cérébrale, ce qui a justement ouvert la porte à Hammond.

Murray entend écouter les offres d'ici au repêchage du 26-27 juin en Floride et choisir ensuite la meilleure.

Parmi les clubs qui ont besoin d'un gardien numéro un en vue de la prochaine campagne, il y a les Sabres de Buffalo, les Oilers d'Edmonton et les Sharks de San Jose.

Le dg des Sabres, Tim Murray, était justement en ville vendredi pour l'intronisation de son oncle Bryan au Temple de la renommée des sports d'Ottawa, et je peux deviner la conversation qu'ils ont alors pu avoir au dessert.

- Mon oncle, je vais te régler ton problème de gardien. Je veux Lehner, que j'avais repêché en deuxième ronde pour toi en 2009. Qu'est-ce que tu veux en retour?

- Je prendrais bien ton deuxième choix de première ronde, celui des Islanders (21e au total).

- Tu rêves, il faudrait que tu me donnes aussi Mike Hoffman et je vais te faire une faveur en prenant aussi le mauvais contrat de Jared Cowen, vu que je l'avais négocié.

- OK, j'y pense et je te reviens.

Être à la place de Bryan Murray, c'est certain que je n'échangerais pas Lehner à un club qui se retrouve dans ma division comme Buffalo. Déjà que le dernier gardien membre d'un ménage à trois qu'il a échangé, Ben Bishop, le hante chaque fois que les Sénateurs affrontent Tampa Bay, et que cette transaction lui est encore remise sous le nez alors qu'il se retrouve en finale pour la coupe Stanley.

Idéalement, il faut donc que le gardien qui est de trop soit expédié dans l'Ouest.

Être à la barre des Sharks et des Oilers, ce n'est pas Lehner qui m'intéresserait pour solutionner mes problèmes devant le filet, mais bien plus Anderson, qui a fait ses preuves comme gardien numéro un malgré sa tendance à subir des blessures à des moments cruciaux d'une saison.

Lehner a un taux d'efficacité en carrière de ,914, ce qui n'est pas mal sauf qu'il n'a disputé que 86 parties, la plupart lors des deux dernières campagnes. Il n'a pas pris le taureau par les cornes quand Anderson a été blessé, c'est vrai. Mais il est le gardien d'avenir de ce club depuis cinq ans et l'avenir pour lui, c'est maintenant.

Quand le Canadien a échangé Jaroslav Halak pour garder Carey Price il y a presque cinq ans (c'était le 17 juin), ce n'était pas l'option populaire alors que le Slovaque venait d'amener l'équipe en demi-finale. Mais le dg Pierre Gauthier, un ancien des Sénateurs, avait pris une décision «pour améliorer l'équipe dans le présent et le futur» en gardant un gardien de 22 ans plutôt qu'un autre de 25 ans. Les partisans du Tricolore devraient avoir une bonne pensée pour Gauthier dans deux semaines quand Price va ramasser les trophées Vézina et Hart à Las Vegas.

Sans savoir ce qu'il obtiendra en retour, je pense donc que Murray devrait expédier Anderson sous d'autres cieux. Et ce même si l'Américain lui donne une meilleure chance de «gagner maintenant», comme il a dit qu'il veut le faire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer