Questions pour la saison morte

Les Sénateurs ont vécu au jour le jour... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Les Sénateurs ont vécu au jour le jour pendant les séries. Maintenant ils doivent penser à l'avenir.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le choc de leur élimination aux mains du Canadien est à peine passé que les Sénateurs se tournaient déjà vers l'avenir hier.

«Est-on déjà en octobre?», a demandé le jeune centre Mika Zibanejad en écrivant un message de remerciement à ses coéquipiers et aux partisans sur son compte Twitter.

L'automne est encore bien loin alors qu'on n'a pas vraiment encore eu de printemps, mais la saison morte est lancée alors que les joueurs vont vider leurs casiers aujourd'hui, et que le directeur général Bryan Murray et l'entraîneur-chef Dave Cameron effectueront leurs bilans de la saison 2014-2015 demain.

Avec leur remontée de fin de saison historique, une fiche de 24-4-4 pour combler un déficit de 14 points sur la dernière place donnant accès aux séries au 10 février, ce bilan ne pourra qu'être positif, évidemment. Surtout dans des circonstances émotionnelles, alors que l'équipe a dû composer avec le décès de l'entraîneur adjoint Mark Reeds à la fin de la saison régulière, emporté par un cancer qui met aussi Murray à l'épreuve.

C'est cependant la nature du sport professionnel, les joueurs qui se diront au revoir aujourd'hui au Coffre d'outils ne seront pas tous de retour la saison prochaine.

La direction de l'équipe aura de grandes décisions à prendre. En voici quelques-unes, avec des tentatives de réponses.

1-Est-ce que Murray sera de retour?

Avant de se pencher sur ses dossiers prioritaires, le «deuxième étage» des Sénateurs doit savoir si le patron hockey sera de retour à son poste. La maladie qui l'afflige n'a pas empêché Murray d'être fidèle à son poste toute l'année et il a même dit que les performances de sa jeune équipe l'inspiraient, donc si sa santé le lui permet, il faut s'attendre à ce qu'il poursuive son travail tout en poursuivant ses traitements de chimiothérapie. Dans le cas contraire, je pense que le propriétaire Eugene Melnyk a un plan de succession à l'interne et qu'il se tournerait vers Pierre Dorion comme successeur, surtout maintenant que Peter Chiarelli a pris le chemin d'Edmonton.

2-Cameron mérite-t-il un contrat à long terme?

En relève à Paul MacLean, Cameron a fait du bon boulot, il n'y a pas de doute. Par la force des choses (blessures), il a été obligé de se tourner vers les plus jeunes et a tassé quelques vétérans, recette qui a fonctionné surtout quand Andrew Hammond s'est amené devant le filet pour sauver la saison des Sénateurs. Un favori de Melnyk, il n'a jamais eu le poste par intérim, étant déjà sous contrat pour l'an prochain, mais il pourrait bien s'être mérité une prolongation de deux ou trois ans.

3-Que faire du Hamburglar?

Hammond sera un joueur autonome sans compensation le 1erjuillet. Il pourrait donc tenter sa chance sur le marché pour monnayer sa fin de saison inattendue (fiche de 20-1-2, moyenne de 1,79, taux d'efficacité de ,941). Les Sénateurs vont probablement essayer de lui faire signer un contrat à assez bas prix (moins de 2 millions$/an) et s'ils s'entendent, ils échangeront ensuite l'un ou l'autre de Craig Anderson ou Robin Lehner. En séries, Anderson, 34 ans, a encore montré qu'il est un gardien numéro un établi dans la LNH, mais il a été blessé à des moments cruciaux lors des quatre dernières saisons. Lehner, à 23 ans, aurait une meilleure valeur sur le marché, à mon avis, même s'il n'a pas encore fait ses preuves comme partant. Je verrais bien Edmonton ou Buffalo, qui ont besoin d'un bon jeune gardien avec des clubs en reconstruction, tenter d'obtenir ses services en même temps que ceux du défenseur Jared Cowen.

4- Qu'arrivera-t-il aux deux Chris?

Blessé en fin de saison, le premier devrait être de retour la saison prochaine, pouvant encore être utile sur un quatrième trio. Il a une clause de non-échange limitée et ne veut pas changer d'adresse, de toute façon. Le second a été l'homme oublié de la deuxième moitié de saison, une blessure nécessitant une opération au dos. Il lui reste une dernière année de contrat et s'il est pour être relégué aux gradins la plupart du temps, il va peut-être décider d'accrocher ses patins plutôt que d'aller finir sa carrière ailleurs.

5-Condra et Greening seront-ils de retour?

Il faut l'espérer dans le premier cas, Condra ayant complété un excellent trio avec Jean-Gabriel Pageau et Curtis Lazar en fin de saison, mais avec leur budget limité, les Sénateurs doivent faire signer de nouveaux pactes à Mark Stone, Mika Zibanejad, Mike Hoffman, Pageau et Alex Chiasson. Greening, qui doit faire 2,75 M$ l'an prochain et 3,2 M$ la saison suivante, devrait voir son contrat être racheté.

Bien des dossiers à suivre, donc, au cours de cette période estivale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer